A České Budějovice aussi, le mois de novembre est français

Du 6 au 20 novembre, l’Alliance française České Budějovice organise le festival Bonjour Budějovice organise le festival Bonjour Budějovice. Concerts, expositions, dégustation de Beaujolais nouveau, et bien d’autres événements encore sont au programme de l’édition 2018. Laura Odin, la directrice de l’Alliance française de la ville, revient sur les détails du programme.

 « Nous accueillons pour l’ouverture du festival une exposition qui tourne dans les alliances du pays et qui présente la naissance des légions tchécoslovaques. La commémoration du centenaire de la Tchécoslovaquie s’inscrit naturellement dans notre optique de faire rayonner la culture française en République tchèque et de renforcer les liens entre la France et la République tchèque. Puisqu’il faut savoir que les légions tchécoslovaques ont joué un rôle majeur en France pendant la Première Guerre mondiale et qu’ensuite, la France même a joué un rôle important dans la reconnaissance de l’indépendance de l’état tchécoslovaque. C’est le président français Poincaré qui, par la remise du drapeau aux légions, a permis aux alliés de reconnaître officiellement la Tchécoslovaquie, et donc l’exposition sera un moment très fort du festival. Nous aurons une intervention d’un historien, Jiří Dvořák, de l’université Bohême du Sud. Nous espérons que le public va aimer cette exposition que j’ai beaucoup appréciée. »

Evidemment nous ne pouvons pas y couper en général pour ces festivals de la culture française en Tchéquie : il y a toujours une partie gastronomique. C’est vrai que c’est là un côté sympathique et c’est ce qui fait un peu le charme de la France pour les étrangers. Cette année cela se couple avec le Beaujolais nouveau…

Photo: Facebook du festival Bonjour BudějovicePhoto: Facebook du festival Bonjour Budějovice « Absolument, le 16 novembre on va avoir une dégustation de Beaujolais. En effet, on essaye toujours d’osciller entre une image un peu ‘clichée’ de la France et une image plus moderne, plus contemporaine. Effectivement, nous ne pouvons pas y couper : le Beaujolais, il sort tous les ans en novembre et les Tchèques connaissent bien cette tradition. Nous avons déjà pas mal d’inscrits pour cette dégustation. Quand on parle de la France, tout de suite les Tchèques pensent au vin, au fromage, tout comme le reste des Européens d’ailleurs. »

Vous accueillez également un concert de la section bilingue, des élèves du lycée de Pierre de Coubertin de Tábor. Dites-nous en quelques mots ?

Photo: Facebook du festival Bonjour BudějovicePhoto: Facebook du festival Bonjour Budějovice « Nous allons accueillir une petite quinzaine d’élèves du Gymnase Pierre de Coubertin qui a fait renaître, grâce à son corps enseignant très actif, une chorale francophone. Nous nous réjouissons vraiment de les accueillir et de développer nos liens avec ce lycée et avec la section bilingue de la région. Nous serons au Café philharmonique, des professeurs vont venir également. C’est un moment convivial et important pour faire rayonner le français non seulement à České Budějovice mais aussi dans toute la région. »

On ne peut évidemment pas parler de tous les événements mais nos auditeurs et nos lecteurs pourront retrouver tout le programme complet sur le site de l’Alliance Française. J’aimerai juste terminer par une dernière question. Quel est le dynamisme de la communauté francophone en Bohême du Sud ou plutôt comment vous caractériseriez la communauté francophone de Bohême du Sud ?

« La communauté francophone à proprement parler n’est pas très présente en Bohême du Sud mais il faut savoir que nous avons quand même effectivement cette section bilingue à Tábor. Il y a beaucoup de lycées qui accordent au français une place importante et ce de plus en plus à České Budějovice puisque nous donnons de plus en plus de cours chez nos partenaires en lycée. Néanmoins, l’allemand fait concurrence. Je n’aime pas forcément ce terme car je pense qu’il est utile d’apprendre toutes les langues et que l’apprentissage de l’allemand n’empêche pas l’apprentissage du français. Mais toujours est-il que géographiquement parlant et même du fait des activités économiques de la région par les implantations de grandes entreprises, l’allemand l’emporte souvent sur le français. Récemment l’espagnol est devenu de plus en plus apprécié. Je pense que le français depuis cette année connaît un peu une résurgence en tout cas au vu du nombre d’apprenants qui augmente, je pense que nous sommes sur une bonne lancée maintenant. »

www.alliancefrancaise.cz/jiznicechy/bonjour-budejovice-2018