1989-2009 : les commémorations ne font que commencer

01-06-2009

« Vingt ans de liberté. L’Allemagne dit merci » : l’exposition pouvait être vue sur la Place Venceslas à Prague jusqu’à lundi soir et la venue sur les lieux des ministres tchèque et allemand des Affaires étrangères. Il s’agit d’une exposition itinérante, inaugurée vendredi par l’ambassadeur allemand en République tchèque, Helmut Elfenkämper.

Helmut Elfenkämper (à droite) et František Černý, ancien ambassadeur tchèque en Allemagne, photo: CTKHelmut Elfenkämper (à droite) et František Černý, ancien ambassadeur tchèque en Allemagne, photo: CTK « Nous voulons commémorer la grande révolution pacifique pour la liberté en 1989 et remercier pour le fait que l’Allemagne et l’Europe soient aujourd’hui réunies » a indiqué l’ambassadeur avant d’ajouter au micro de Radio Prague :

« Chacun de nos pays voisins a apporté sa pierre à l’édifice. Ici il y a d’abord eu le Printemps de Prague, un préliminaire important même s’il a été écrasé en 1968. Il y a eu ensuite la Charte 77 avec des idées très constructives, reprises plus tard avec la révolution de velours et qui nous ont permis de travailler concrètement avec les leaders de la nouvelle Tchécoslovaquie. »

'Vingt ans de liberté. L’Allemagne dit merci''Vingt ans de liberté. L’Allemagne dit merci' L’exposition est multimédia : photos, films documentaires sur les développements depuis le milieu des années 1970, pièces de théâtre, et un projet qui rassemble des dominos peints par des jeunes d’Allemagne, de République tchèque, de Pologne et de Slovaquie. A partir de mardi, l’exposition sera à Varsovie, avant de partir pour Gdansk, puis Bratislava et Budapest.

Jusqu’à la fin de l’année, les commémorations vont se multiplier en République tchèque. Avant les vingt ans de la révolution de velours en novembre, il y aura notamment un événement organisé à l’ambassade d’Allemagne, le 30 septembre, pour commémorer les vingt ans du discours du ministre allemand Genscher, venu annoncer aux ressortissants est-allemands réfugiés dans l’ambassade de RFA qu’ils pourraient se rendre à l’Ouest. Un événement important dans la chronologie de la fin mouvementée de l’année 1989 en Europe.

01-06-2009