180 000 visiteurs pour la 7ème nuit des musées à Prague

14-06-2010

Cela fait une petite décennie que les musées des grandes métropoles européennes ont décidé d’ouvrir gratuitement leurs portes, une nuit par an. A Prague, la première nuit des musées avait eu lieu en 2004 ; ce samedi 12 juin, elle en était à sa 7ème édition.

Samedi, 19h, place Jan Palach, entre le Rudolfinum, la faculté de Lettres et le musée des Arts décoratifs, c’est le bal des autobus qui se met en place. A partir de cette station temporaire baptisée ‘Vieille-Ville’, ils vont en effet transporter gratuitement les voyageurs, ou plutôt les visiteurs, dans tout Prague, de musée en musée, jusqu’à une heure du matin. Devant les marches du Rudolfinum, de jeunes gens distribuent renseignements et brochures informatives. Parmi eux, Martin Šindler :

« Cette année est la 7ème édition de la nuit des musées, où sont ouverts 53 musées et galeries. Les entrées sont toutes gratuites et les musées sont spécialement reliés entre eux par des lignes spéciales de bus. Nous attendons des dizaines de milliers de personnes. Cela concerne les musées de Prague, des musées de peinture, d’histoire, la galerie nationale. C’est une énorme offre de musées. »

Effectivement, du musée de la musique populaire, situé dans le quartier de Břevnov, à l’ouest de Prague, à la villa Trmalova, à l’extrême Est de la capitale, ou encore du château de Troja au nord, à l’ancienne forteresse de Vyšehrad au sud, ce sont donc 53 sites relevant de 28 institutions culturelles praguoises qui ont exceptionnellement revêtu leur tenue de soirée. Un programme pour enfants a également été mis en place dans la plupart des grands musées de la capitale et de nouvelles institutions se sont associées à l’évènement, comme le musée Montanelli, The Chemistry Gallery, le musée de la poste ou encore la villa Trmalova. Cette villa créée par l’architecte Jan Kotěra a eu la satisfaction de voir se déplacer jusqu’à un millier de personnes, mais c’est toujours le musée national qui accueille chaque année le plus grand nombre de visiteurs.

Un peu éprouvés par une longue soirée, nous avons rencontré Hanka et Marek, se reposant sur les marches du musée des Arts décoratifs :

« Je pense que c’est une bonne idée. Je suis à Prague pour la première fois cette année donc c’est ma première nuit des musées mais ce ne sera certainement pas la dernière. C’est un ami qui nous a recommandé ce musée.
Mais nous avons aussi été au musée de la police, à la faculté des sciences de l’Université Charles, et au siège de la chorale Hlahol. C’est donc notre quatrième musée ce soir. »

Le musée des Arts décoratifsLe musée des Arts décoratifs La nuit des musées fait le bonheur des Praguois, mais aussi celui des touristes, qui participent à l’évènement souvent un peu par hasard. Carole vient de Floride, aux Etats-Unis, et elle se baladait dans les couloirs de l’école supérieure des Arts décoratifs, elle aussi exceptionnellement ouverte au public :

« Je suis ici avec ma famille, nous habitons en Floride. Ma fille fait des études d’art et nous aimons l’art. Et ce soir, c’est fantastique. Tous les travaux des étudiants sont très intéressants, originaux, frais. Et les petits films des étudiants sont aussi excellents. C’est notre dernier soir à Prague et c’est ici notre dernière aventure mais c’est parfait ! »

La nuit des musées offrait également des petits concerts et un spectacle sons et lumières sur la façade de l’école des Arts décoratifs. Elle a attiré cette année plus de 180 000 visiteurs.

14-06-2010