15 juin : Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

15-06-2010

Depuis cinq ans, le 15 juin est la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. Une campagne organisée à cette occasion par l’association Život 90 – La Vie 90, souhaite sensibiliser le public sur la prévention des abus dont sont victimes les personnes du troisième âge. Les plus fragiles d’entre elles sont souvent victimes d’actes qui nous choquent et révoltent, souligne Klára Cozlová de l’association :

« Les recherches menées par l’association La Vie 90 ont démontré à quel point il est difficile d’étudier cette problématique. Néanmoins, les résultats obtenus révèlent que jusqu’à 20% des personnes âgées en République tchèque ont été confrontées, au moins une fois dans leur vie, à des abus ou maltraitances, aussi bien physiques que psychologiques. »

Négligences, traitements dégradants, pressions financières, violences verbales, pratiques commerciales abusives : tels sont quelques-uns des maux auxquels les plus vulnérables sont exposés. A la question de savoir de qui ils sont les victimes, la réponse est, selon Klára Cozlová, qu’il s’agit le plus souvent de maltraitance intrafamiliale, à domicile, raison pour laquelle ces actes restent cachés pendant longtemps. Les actes contraires au respect de la dignité des personnes âgées sont commis également dans les établissements sociaux ou de la part du personnel qui vient les soigner à domicile.

Seuls 4% de ceux qui décident de se confier à une ligne mise à leur disposition par La Vie 90 sont d’accord pour qu’on agisse en leur faveur. La majorité d’entre eux a peur d’avouer être victime de maltraitance de la part des personnes les plus proches. Le bas statut social des personnes âgées, renforcé par le sentiment qu’elles sont un fardeau pour les jeunes, est un problème qui prend de l’ampleur dans la société tchèque actuelle, estime Klára Cozlová, qui travaille sur deux études européennes, ce qui lui donne la possibilité de comparer :

« Il est assez paradoxal de voir de quelle manière le thème de la maltraitance des personnes âgées est abordé dans les différents pays. Des traits communs existent partout : le thème n’est souvent pas un thème prioritaire pour la société, le problème est passé sous silence, ce qui est considéré comme la maltraitance diffère. Ainsi, par exemple, les actes qui sont tolérés dans notre pays seraient condamnés en Belgique. Je dirais que la République tchèque a de grandes réserves à cet égard, que le thème est toujours largement sous-estimé. »

Une collecte au profit d’une ligne gratuite destinée à recueillir les appels des personnes âgées en détresse a été organisée par l’association La Vie 90 à l’occasion de la Journée de lutte qui veut rappeler que les aînés n’ont pas à rester seuls face aux maltraitances et traitements dégradants. La ligne a été mise en service en 2003 et depuis plus de 90 000 seniors l’ont contactée.

15-06-2010