130 ans depuis la naissance de Jan Jansky, médecin qui a découvert les groupes sanguins

04-04-2003

Bien que le prix Nobel pour la découverte des groupes sanguins lui ait échappé, Jan Jansky, médecin psychiatre tchèque, est considéré comme l'homme qui les a découverts le premier, dans le monde. Ce 3 avril, 130 ans se sont écoulés depuis sa naissance.

Jan Jansky est né le 3 avril 1873 au quartier pragois de Smichov, dans la famille d'un riche commerçant. Sa vie et sa carrière ont été assez mouvementées. Il a rêvé d'une carrière de chirurgien, mais devait se contenter d'un poste à la clinique psychiatrique, pas très apprécié, à l'époque. Ses expériences scientifiques se heurtaient à des obstacles inouïs. Lorsque le premier conflit mondial a éclaté, il a été envoyé sur le front mais, frappé d'un infarctus, il a retourné à Prague. Après la fondation de la Tchécoslovaquie, en 1918, Jan Jansky a assumé des fonctions dans la vie scientifique et politique, mais des problèmes de santé ont mis fin à sa vie. Il est mort en 1921, à l'âge de 48 ans.

A l'origine de sa découverte des groupes sanguins, il y avait l'idée de chercher un lien entre les qualités du sang et l'apparition de maladies psychiatriques. Il a examiné le sang de 3160 personnes, non seulement des patients de la clinique psychiatrique, mais aussi des gens sains. Ses expériences l'ont amené à la découverte des groupes sanguins. Il a établi 4 groupes, en constatant que le quatrième était rare. Quant au lien entre le sang et les maladies mentales, Jansky ne l'a pas trouvé. Par contre, il a été le premier à établir que le nombre de 4 groupes sanguins est définitif et que le groupe sanguin de chaque individu n'est pas accidentel, mais qu'il a ses fondements biochimiques constants et exacts. Il a publié ses conclusions en 1907, dans sa thèse d'admission au grade de maître de conférences, accompagnée d'un résumé, en français.

Dans les milieux psychiatriques, la découverte de Jan Jansky n'a pas suscité un grand intérêt et elle est tombée, peu à peu, dans l'oubli. Ce n'est qu'après sa mort qu'elle a été sortie au grand jour, hélas, trop tard. Le prix Nobel pour la découverte des groupes sanguins a été décerné, en 1930, à Karl Landsteiner, Américain d'origine autrichienne. En hommage à Jan Jansky, les plaquettes d'honneur attribuées en République tchèque aux donneurs de sang portent aujourd'hui son nom.

04-04-2003