« A Uherský Brod, vous pouvez goûter une eau de vie de prune délicieuse »

Une ville parmi les plus anciennes de Moravie du Sud située au pied du massif romantique des Carpates blanches : c’est ainsi que l’on peut décrire Uherský Brod, ville natale du père de la pédagogie moderne, Jan Amos Comenius. Chanteuse au sein du groupe Totál Vokal, Anna Lebedová nous invite à découvrir de plus près cette petite ville de 17 000 habitants, connue notamment pour sa bonne et forte « slivovice », dans ce nouvel épisode de notre série estivale

Uherský Brod, photo : SchiDD, Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0Uherský Brod, photo : SchiDD, Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0 « J’ai choisi Uherský Brod parce que c’est de là-bas qu’est originaire ma famille. J’y vais donc assez régulièrement. En français, le nom d’Uherský Brod signifie ‘le gué des Hongrois’ car il y a une riche histoire liée aux Hongrois qui attaquaient régulièrement la ville. La ville se trouve près de Zlín, en Slovaquie morave, une région culturelle située à la frontière avec la Slovaquie. Cette région du sud-est de la République tchèque est très connue pour son folklore et sa musique. »

Pourquoi un touriste ne devrait-il pas manquer Uherský Brod ? Que peut-on voir dans cette ville ?

 « C’est en premier lieu sa situation géographique qui rend la ville intéressante. Uherský Brod se trouve sur une colline d’où vous pouvez admirer les Carpates blanches, un massif montagneux classé qui forme une frontière naturelle entre la Tchéquie et la Slovaquie. Puis, le centre historique d’Uherský Brod est également joli. Cette ville riche en histoire a été fondée entre les Xe et XIIe siècles et a été promue ville royale au XIIIe siècle. Le centre est entouré d’anciens remparts datant de cette époque. Au XVIe siècle, la ville a été à plusieurs reprises attaquée par les Turcs. Mais les Turcs qui ont conquis une grande partie de la Moravie se sont arrêtés devant la ville d’Uherský Brod et n’ont pas réussi à y entrer. Il existe une légende qui entoure cette histoire. Elle concerne un petit garçon appelé Černý Janek – le Petit Jean noir. Une nuit, il a vu de loin arriver l’armée turque. Il est monté en haut de la tour et a commencé à faire sonner les cloches pour avertir les soldats moraves. Il a ainsi sauvé la ville. Pour commémorer son acte courageux, les habitants d’Uherský Brod ont ensuite fabriqué sa statue en bois qu’ils ont installée au sommet de la tour de la mairie. »

Le musée consacré à Jan Amos Komenský, photo : Palickap, CC BY-SA 3.0Le musée consacré à Jan Amos Komenský, photo : Palickap, CC BY-SA 3.0 « A part les remparts et la statue du Petit Jean, vous pouvez aussi visiter le musée consacré à Jan Amos Komenský (connu sous le nom de Comenius en français). Ce célèbre philosophe et pédagogue tchèque est né à la fin du XVIe siècle, très probablement justement à Uherský Brod ou dans une autre petite ville voisine. Ce musée propose une exposition consacrée à sa vie. Vous pouvez y voir également la réplique d’une ancienne classe pour se faire une idée de la façon dont pouvaient être aménagées les écoles à son époque. Mais le musée organise également des expositions concernant le folklore morave, comme des costumes traditionnels, des outils de différentes époques, etc. Le musée est entouré d’un jardin japonais qui est sympa pour ceux qui veulent se détendre un peu. »

La région de la Moravie du Sud est connue pour ses vins. Peut-on goûter du bon vin aussi dans les environs d’Uherský Brod ?

Via Lucis, photo : Jan Jeništa, CC BY-SA 3.0Via Lucis, photo : Jan Jeništa, CC BY-SA 3.0 « Cette région n’est pas vraiment viticole, elle est plutôt connue pour son alcool fort qui s’appelle slivovice. Il s’agit d’une eau de vie de prune. Vous pouvez donc sans doute goûter une slivovice délicieuse à Uherský Brod. Mais pour trouver de bons vins, il faut descendre un peu plus encore vers le sud. »

Avez-vous un endroit préféré à Uherský Brod ou dans ses alentours ?

 « Quand j’étais petite, j’étais fascinée par un obélisque qui se trouve dans le centre-ville. Cette œuvre appelée Via Lucis a été créée par le sculpteur tchèque Ivan Theimer, qui vit actuellement en France, et elle représente la sagesse. Tout au fond, il y a une énorme tortue qui porte sur son dos cet obélisque décoré de petites histoires de l’humanité. Il a été érigé en 1992 à l’occasion du 400e anniversaire de la naissance de Jean Amos Comenius. »

 « Ensuite, il existe plusieurs événements réguliers qui sont intéressants. Une école d’été du film est organisée chaque début juillet à Uherské Hradiště, à quelque vingt kilomètres de la ville d’Uherský Brod. Quant aux événements folkloriques, le plus célèbre est la Chevauchée des rois, une tradition inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO qui se tient chaque année dans la région (cf. http://radio.cz/fr/rubrique/faits/la-chevauchee-des-rois-une-tradition-inscrite-a-lunesco-ce-dimanche-a-vlcnov). Enfin, il est également possible de visiter la commune de Žítková, connue notamment grâce à un roman de Kateřina Tučková qui présente le phénomène des déesses de Žítková. »