A 80 ans, l'éternelle jeunesse de Dana Zatopkova

19-09-2002

Une grande dame de l'histoire du sport tchèque est en ce jeudi à l'honneur. Dana Zatopkova, sans doute la seule femme dont le destin pouvait se lier à celui du légendaire coureur de fond Emil Zatopek, fête en effet ses quatre-vingts ans. L'occasion unique pour Guillaume Narguet de vous conter son histoire, celle d'une athlète hors du commun.

Dana Zatopkova (Photo: CTK)Dana Zatopkova (Photo: CTK) Souvent cachée dans l'ombre de son multiple champion olympique de mari, Dana Zatopkova reste pourtant, encore aujourd'hui, à quatre-vingts ans, l'une des plus célèbres sportives tchèques. Une lanceuse de javelot qui régna sur le toit du monde lors des inoubliables Jeux d'Helsinki, en Finlande, en 1952. Là précisément où le 24 juillet, au cours du même après-midi et sur la même piste, elle remporta le concours, après que son Emil fusse couronné lors de la première étape de son invraisemblable triplé doré 5000-10000 mètres et marathon. Exploit du reste unique en son genre puisque les Zatopek demeurent les seuls époux de l'histoire olympique à être l'un comme l'autre montés sur la plus haute marche du podium. Mais pouvait-il seulement en être autrement alors même que tous deux vinrent au monde le même jour, le 19 septembre 1922? Dana Zatopkova rajouta même encore, à trente-huit ans, une médaille d'argent à la collection familiale lors des Jeux de Rome en 1960. Une médaille qu'elle s'empressa alors de ramener à son premier supporter présent dans les tribunes. Tout ça, confessa-t-elle, pour prouver aux journalistes sceptiques quelle sportive elle était et qu'Emil n'était que son mari.

Dana Zatopkova et Emil Zatopek (Photo: CTK)Dana Zatopkova et Emil Zatopek (Photo: CTK) Un mari, malade, qui la quitta en l'an 2000, laissant seule une femme qui ne perdit pourtant jamais le sourire qui la caractérise. Preuve de son élan et de sa vitalité, le carton d'invitation envoyé à ses amis pour la célébration de ses quatre-vingts ans, sur lequel est mentionné que ni cadeaux, ni fleurs ne seront acceptés, mais qu'en revanche une bouteille de vin rouge à amener est une obligation. C'est d'ailleurs un verre de vin rouge qu'elle tenait entre les mains pour recevoir les témoignages de condoléances à Emil au Théâtre national lorsque celui-ci prit congé du monde et notamment de son ami Alain Mimoun. Une joie de vivre dans laquelle réside sans doute le secret qui permet à Dana de pouvoir encore grimper les 1602 mètres du mont Snezka, plus haut sommet de la République tchèque. Tout un symbole...

19-09-2002