Un nombre record de foyers tchèques s’est enrichi en 2018

Selon une étude de l’agence GfK, près d’un tiers des foyers tchèques ont amélioré leur situation financière en 2018. C’est le meilleur résultat pour la Tchéquie depuis la moitié des années 1990, époque à laquelle l’agence GfK a lancé cette étude pour la Commission européenne. Cette tendance à l’amélioration de l’ordinaire pour les foyers tchèques devrait se poursuivre cette année.

Photo illustrative: Archives de Radio PraguePhoto illustrative: Archives de Radio Prague Ces bons résultats sont dus à la conjoncture économique actuelle en République tchèque : une économie performante et un taux de chômage très faible ont un impact positif sur la richesse de nombreux Tchèques.

La situation financière de 13% des foyers tchèques a toutefois empiré en 2018, mais cette part est la plus faible sur la période étudiée.

En dépit de la situation économique florissante du pays, un certain pessimisme semble pourtant prévaloir chez 35% des personnes interrogées qui s’attendent à des temps plus durs (soit 20 points de moins que l’an passé).

Plus de la moitié des personnes interrogées estime que c’est le moment pour elles d’investir dans des biens durables, tels que par exemple l’ameublement. Plus de 65% des personnes participant à l’étude ont déclaré qu’elles pourraient mettre de l’argent de côté en 2019, soit la plus forte proportion sur les vingt ans que cette étude est menée.

Cette dernière montre également qu’un dixième de la population fait des économies pour le logement ou financer des travaux, environ 5% met de l’argent de côté pour ses enfants ou ses parents. Un autre dixième économise en vue d’acheter une voiture, un lave-linge ou un ordinateur.

Le salaire moyen en République tchèque a augmenté de 6,9% au dernier trimestre 2018 pour atteindre 33 840 couronnes (1 319 euros). Cette augmentation n’est que de 4,7% si l’on prend en compte le taux d’inflation. Sur l’ensemble de l’année 2018, le salaire moyen a augmenté de 8,1% pour atteindre 31 885 couronnes (1 242 euros).

Le salaire moyen en République tchèque ne cesse d’augmenter depuis le début de l’année 2014. En cause, selon les analystes, la bonne santé de l’économie tchèque et la pression à la hausse sur les salaires en raison du déficit de main d’œuvre sur le marché du travail. Autre raison avancée, la hausse des salaires dans le secteur public. Toutefois, deux tiers des employés tchèques n’atteignent pas le salaire moyen.