Un investisseur néerlandais dans les montagnes tchèques

02-05-2008

Middle Europe Investments, société néerlandaise, propose le projet « Pec Plaza », un projet à 1 milliard de couronnes tchèques, au village montagnard de Pec pod Sněžkou - un nouvel exemple de projet d’investissement immobilier très controversé en République tchèque.

Pec pod SněžkouPec pod Sněžkou Pec pod Sněžkou est un village de montagne calme, situé au pied de Sněžka, la plus haute montagne de République tchèque, au cœur des Krkonoše, montagnes appelées en français les monts des Géants. Un riche investisseur néerlandais, la société Middle Europe Investments, pourrait bien changer le quotidien des habitants et des habitués de Pec pod Sněžkou…

L’investisseur propose un projet au budget d’un milliard de couronnes tchèques (près de 40 millions d’euros). A la place de l’actuelle gare routière de Pec, au centre du village, l’investisseur imagine une place de l’hôtel de ville dominée par un bâtiment moderne abritant la mairie et la poste, avoisiné par un grand magasin et des arrêts de bus, au-dessous de laquelle il percerait un parking sous terrain à deux étages pour 300 voitures. A proximité de la place de l’hôtel de ville se situerait un hôtel 5 étoiles entouré de 13 bâtiments abritant des appartements pour vacanciers. L’investisseur propose également un tramway de montagne, menant aux pistes de ski et un nouveau téléphérique.

L’affaire proposée est la suivante : la ville céderait à l’investisseur une part de ses terrains contre des nouveaux espaces d’une valeur d’environ 110 millions de couronnes tchèques (près de 4,5 millions d’euros) : le nouvel hôtel de ville, la place, certaines places de parking et une partie du grand magasin. Le service n’est pas gratuit et pourrait s’avérer très rentable : Middle Europe Investments garderait l’hôtel 5 étoiles, la totalité des logements pour vacanciers et des espaces commerciaux. Si l’accord se conclue, les travaux commenceront en 2010 ou en 2011 et dureront environ 3 ans.

Le maire de Pec, Alan Tomášek, se prononce : « c’est une chance unique de collaborer avec un investisseur solide – de bâtir sur un pré vert une ville nouvelle – nous ne devrions pas la laisser passer ». La décision ne sera pas facile à prendre – le maire a promis de consulter les habitants et des urbanistes de renom. Les négociations sérieuses n’ont pas encore commencé, et déjà l’opposition (3 des 9 membres du conseil municipal de la ville) se prononce contre ce projet. Le contre-argument le plus fréquent concerne l’augmentation démesurée de la capacité de logements destinés uniquement aux vacanciers.

Si le projet se réalisait, Pec compterait 300 appartements pour touristes. Ceci paraît disproportionné face aux 600 habitants de Pec et à la taille limité du domaine skiable. Enfin, le nouveau visage du village ainsi changé pourrait démotiver ses visiteurs, qui viennent à Pec se reposer de la jungle urbaine. Sur un forum régional (trutnovinky.cz), quelques commentaires de lecteurs apparaissent suite à l’article annonçant la nouvelle. Les avis laissés vont tous dans le même sens : non à la destruction du paisible Pec pod Sněžkou ! Non à la destruction de toute cette nature !

La société Middle Europe Investments possède déjà une quarantaine de biens immobiliers à travers la République tchèque et la Slovaquie, estimés à 3 milliards de couronnes tchèques (environ 120 millions d’euros) – il s’agit par exemple des bâtiments du Centerprojekt de Zlin ou de deux bâtiments administratifs Kupra dans la quartier Karlin de Prague. En plus de l’immobilier, Middle Europe Investments s’occupe de commerce en bourse, de restructuration d’entreprises industrielles ou de financement d’entreprises par augmentation de leur capital social. Le projet « Pec Plaza » pourrait augmenter considérablement les acquisitions de la société en Europe centrale.

La mairie de Pec pod Sněžkou devrait arrêter une décision dans le courant du mois de mai 2008. Il est vrai que la plupart des habitants apprécieraient une place centrale à Pec au lieu de la gare routière qui en fait office pour l’instant. Quelques magasins, quelques cafés. Mais pas 300 appartements pour vacanciers. Que deviendra Pec pod Sněžkou ? Encore un cas intéressant d’investissement immobilier en Europe centrale – de l’intérêt des investisseurs étrangers à construire des dortoirs rentables pour touristes, et de la difficulté de la décision à prendre : préserver un petit village, mais pour combien de temps, et où trouver les fonds pour une modernisation, pour une place du village digne de ce nom ?

02-05-2008