Transport ferroviaire : Leo Express veut poursuivre son développement

15-01-2018

La société ferroviaire Leo Express, qui a lancé ses premiers trains en circulation voici cinq ans, envisage de poursuivre son développement européen en 2018. Le quotidien économique Hospodářské noviny consacre un article, dans son édition de ce lundi, aux ambitions de la compagnie privée tchèque.

Photo: Archives de Leo ExpressPhoto: Archives de Leo Express Des ambitions qui consistaient, au lancement de l’entreprise, à devenir à terme une compagnie de rang international. L’objectif pourrait être rempli en 2018. « Au premier semestre de cette année, nous prévoyons d’entrer sur le marché polonais, avec le lancement d’une ligne directe entre Prague et Cracovie », explique Peter Köhler, le directeur de Leo Express, au journal.

En octobre dernier, la société est devenue la première étrangère à obtenir une licence pour se développer en Pologne. Leo Express veut profiter de la décision de l'Autorité des chemins de fer (UTK) d’ouvrir le transport de voyageurs à la concurrence.

L’Allemagne devrait cependant jouer un rôle plus important pour la firme. L’été dernier, elle a profité du redressement judiciaire de la société allemande Locomore pour en prendre le contrôle. Cela lui a permis de mettre des trains en circulation entre Berlin et Stuttgart. « Nous envisageons d’augmenter nos capacités sur cette liaison », indique Peter Köhler. « J’estime qu’au cours de cette année, l’Allemagne pourrait nous rapporter plus que la République tchèque », poursuit-il.

Pour autant, Leo Express ne garde pas de vue le marché national. Le contrat entre l’Etat et la société publique des chemins de fer České dráhy pour l’exploitation des grandes lignes expire l’an prochain et l’entreprise privée espère bien tirer son épingle du jeu. Il lui faudra aussi tenter de ne pas reproduire les errements rencontrés au début 2017, quand de nombreux trains ont été indisponibles pour cause de maintenance.

15-01-2018