Train : Leo Express jusqu’à la frontière biélorusse

22-01-2020

La société tchèque de transports par trains et autocars Leo Express a récemment obtenu le droit d’étendre son réseau ferroviaire et de desservir des gares situées à la fontière entre la Pologne et la Biélorussie.

PetrS., CC BY-SA 3.0PetrS., CC BY-SA 3.0 Leo Express a signé en décembre un contrat d’intention pour une durée de cinq ans avec les gestionnaires d’infrastructures tchèque (SZDC) et polonais (PKP-PLK), afin de lancer durant l’année 2020 une nouvelle liaison ferroviaire qui relierait sur près d'un millier de kilomètres Prague à Terespol, dernière gare polonaise avant la frontière biélorusse.

L’information a d’abord été publiée par le site polonais onet.pl avant d’être confirmée par le porte-parole de Leo Express à la ČTK puis reprise par le site français spécialisé Mobilités magazine, qui précise que le trajet de Prague, pourrait être effectué en dix à onze heures via une vingtaine de gares dont Olomouc, Ostrava, Katowice et Varsovie.

Le transporteur n’a pas pas encore précisé de date de lancement pour cette nouvelle ligne, indiquant être toujours en attente de la validation de l’acquisition de nouveaux trains construits par le fabricant chinois CRRC.

Les trains Stadler Flirt dont dispose Leo Express sont prioritairement utilisés pour relier actuellement les deux villes polonaises de Cracovie et Wroclaw.

Début décembre, le transporteur tchèque a déposé une demande pour pouvoir opérer également sur la ligne entre Cracovie et Varsovie.

Leo Express, fondé en 2012, vient de se doter d’un nouveau directeur général, Pavel Spilka, qui selon le communiqué aura « pour mission d’augmenter les bénéfices de la société, qui affichait un chiffre d’affaires supérieur au milliard de couronnes en 2019 ».

22-01-2020