Taxify débarque dans quatre villes tchèques

27-07-2018

Lancée en août 2015 à Prague, la plateforme estonienne VTC (voiture de transport avec chauffeur) propose désormais son service de mise en relation entre clients et chauffeurs privés dans quatre grandes villes tchèques : à Ostrava, Olomouc, Plzeň et České Budějovice.

Photo: Hungarian Snow, Flickr, CC BY-SA 2.0Photo: Hungarian Snow, Flickr, CC BY-SA 2.0 Plateforme européenne de VTC concurrente de l'américain Uber, Taxify est une start-up estonienne créée il y a cinq ans et soutenue par le groupe chinois Didi Chuxing. En mai dernier, la société a annoncé avoir levé 175 millions de dollars, ouvrant notamment son capital au constructeur allemand Daimler pour financer des développements technologiques et son expansion internationale. La valeur actuelle sur le marché s’élève à environ un milliard de dollars, selon l’agence de presse ČTK.

Taxify vise 150 à 200 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2018. La société revendique plus de 10 millions de passagers et 500 000 chauffeurs dans plus de 25 pays en Europe et en Afrique, dont plusieurs centaines de chauffeurs à Prague. L'entreprise affirme enregistrer « le plus fort taux de croissance dans le monde » sur son secteur d'activité.

En République tchèque, Taxify entend notamment élargir son offre de services de transport. « Selon les besoins de telle ou telle ville tchèque, nous lançons, outre le service classique de taxi, les moto-taxis ou encore des trottinettes électriques en libre-service », a précisé le directeur de Taxify en République tchèque et en Slovaquie, Roman Sysel.

S’estimant victimes de la concurrence déloyale, les chauffeurs de taxi tchèques protestent régulièrement contre la présence des sociétés VTC sur le marché, notamment contre le service Uber. Les représentants de Taxify affirment vouloir collaborer avec le gouvernement tchèque, afin de mettre en place des règles qui conviendraient tant aux chauffeurs qu’aux clients.

27-07-2018