Succès du financement participatif d’une crème solaire tchèque pour albinos au Ghana

01-04-2019

Des chercheurs de l’Université technique de Brno ont développé une nouvelle crème solaire à indice de protection élevé et au prix abordable afin de venir en aide aux personnes touchées par l’albinisme au Ghana. Plus de 10 000 euros ont déjà été récoltés sur une plateforme tchèque de financement participatif.

Vojtěch Kundrát et Andrea Hároniková, photo: Archives de l'Université technique de BrnoVojtěch Kundrát et Andrea Hároniková, photo: Archives de l'Université technique de Brno L’idée est partie d’un récent voyage au Ghana du photographe Lukáš Houdek (coordinateur du projet HateFree Culture en Tchéquie).

Avant son départ de Prague, la responsable d’une association qu’il avait contactée lui a demandé s’il pouvait essayer d’emmener avec lui quelques tubes de crème solaire pour venir en aide aux albinos qui n’ont pas les moyens d’en acheter et sont fréquemment victimes du cancer de la peau à cause du manque de protection contre les rayons du soleil.

Après avoir recueilli quelques dizaines de litres de crème solaire grâce à son appel lancé sur Facebook, Houdek a également reçu une offre de la part d’un chercheur de la faculté de chimie de l’Université technique de Brno, Vojtěch Kundrát, qui proposait une aide à plus long terme.

L’objectif était de développer une crème à fort indice de protection qui pourrait être produite à moindre frais à base d’ingrédients locaux peu onéreux et disponibles, grâce à un processus simple qui ne nécessite pas un diplôme en chimie.

Assez rapidement, Vojtěch Kundrát et sa collègue Andrea Hároniková ont mis au point une recette à base d’éléments qui sont facilement trouvables et plutôt bon marché au Ghana, notamment du beurre de bambou, de l’huile de coco et de l’huile d’avocat. 20 centilitres de crème pourraient être produits pour moins de deux euros selon les chercheurs.

Le projet a rencontré un franc succès sur la plateforme tchèque Hithit de financement participatif. L’objectif de départ de 130 000 couronnes (environ 5000 euros) a été atteint en moins de dix heures le mois dernier. Aujourd’hui le projet a déjà récolté 267 000 couronnes.

La production doit commencer au mois de juin au Ghana sous la supervision de Vojtěch Kundrát, qui va former du personnel local.

01-04-2019