Restauration rapide : ouverture du centième KFC en Tchéquie

10-09-2019

La société AmRest, spécialisée dans la restauration rapide, a inauguré ce mardi le centième restaurant KFC (Kentucky Fried Chicken) de République tchèque, où son chiffre d’affaires est en augmentation.

Photo: KFCPhoto: KFC 3,7 milliards de couronnes de chiffre d’affaires en 2018, soit 610 millions de plus que l’année précédente : c’est le bilan présenté par le directeur de KFC Libor Hubík lors de la conférence de presse organisée mardi à l’occasion de l’inauguration du nouveau restaurant de Nové Butovice, dans la proche banlieue de Prague. Cinq autres nouveaux restaurants pourraient ouvrir d'ici à la fin de l'année.

KFC est présent dans le pays depuis un quart de siècle et compte donc désormais dans le pays un restaurant de plus que son principal concurrent, McDonald ́s, qui affiche cependant un chiffre d’affaires bien supérieur, à 5,81 milliards pour l’année 2018, en hausse annuelle de 12,2%.

L’arrivée de la restauration rapide américaine dans les anciens pays communistes, de Moscou à Prague, a été perçue au début des années 1990 comme une des victoires symboliques du système capitaliste.

La société AmRest possède également les marques Burger King et Starbucks, dont les résultats sont eux aussi en hausse, selon Libor Hubík.

KFC se fournit en viande de poulet principalement auprès de la société Vodňanská drůbež, filiale du groupe Agrofert, fondé par le Premier ministre Andrej Babiš. D’après Libor Hubík, cité par l’agence ČTK, il n’y a pas d’autre fournisseur dans le pays capable de fournir de telles quantités à qualité équivalente.