Prix des logements neufs : la République tchèque plus chère que ses voisins

Réalisée par le cabinet d’audit et de conseil Deloitte, une étude sur les prix des logements neufs affirme que la République tchèque est le pays le plus cher d’Europe centrale. En moyenne pour l'immobilier résidentiel neuf, le mètre carré atteindrait 32 556 couronnes, soit près de 1 200 euros. C’est 255 euros de plus qu’en Hongrie, le pays le plus bon marché de la région. Cela reste néanmoins bien moins cher que dans certains pays comme la France ou la Grande-Bretagne, où il faut débourser en moyenne près de 3 500 pour un mètre carré de logement neuf.

Photo: Kristýna MakováPhoto: Kristýna Maková En République tchèque, c’est à Prague que les prix sont les plus élevés, deux fois plus que la moyenne du pays. Une proportion que l’on retrouve pour différentes grandes villes européennes comme Londres, Paris ou Hambourg. Mais la capitale tchèque est bien plus chère que les métropoles équivalentes de la région. Le mètre carré s’y vend pour 750 euros de plus qu’à Varsovie par exemple, à des tarifs comparables à ceux en vigueur à Madrid.

Pour s’acheter un logement de 70 mètres carrés, les Tchèques devraient donc en moyenne épargner l’argent de leur labeur durant un peu plus de sept ans et consacrer l’intégralité de ce pactole à leur nouvelle acquisition. Les Polonais et les Hongrois sont dans une situation similaire alors que Danois n’auraient besoin de travailler qu’un peu plus de deux années de leur vie pour rassembler la somme nécessaire à l’achat du logement de 70 mètres carrés de leur rêve.

A Prague, 1 350 appartements ont été vendus lors du premier semestre de cette année. Les acheteurs ont privilégié des logements de dimensions raisonnables, principalement des T2, et n’excédant pas le prix de 110 000 euros. Dans la capitale, environ deux mille logements n’ont pas trouvé preneur depuis plus de deux ans. On estime par ailleurs que 13 000 sans-abris vivent à Prague.