Prague : un nouveau gratte-ciel tendance post-apocalyptique et co-signé par David Černý

03-10-2019

Top Tower : c’est le nom du plus haut gratte-ciel du pays, dont le projet a récemment été dévoilé avec une vidéo promotionnelle mettant en exergue les dangers du changement climatique. Le bâtiment de 135 mètres de haut a été dessiné par un architecte en collaboration avec l’artiste conceptuel le plus connu du pays, David Černý.

Visualisation: TrigemaVisualisation: Trigema Une épave géante et rouillée, dont la proue pointe vers le ciel, coupe en diagonale le bâtiment principal. Les plantes poussant hors de la coque semblent symboliser la reconquête par la nature de la création humaine. Arche de Noé version XXIè siècle ou Titanic moderne victime de la montée des eaux ?

Selon Tomáš Císař, l’architecte principal du studio Black n´Arch, qui a conçu la structure, le bâtiment sert également de piédestal au navire :

« C’est quelque chose que nous voulions faire en tant que lien mémoriel entre art et architecture. C'est en fait un message post-apocalyptique sur ce qui se passe autour de nous. La forme en L du bâtiment est un peu catastrophique. Il sert de piédestal à la statue. Il est plus solide et le navire le traverse. C'est une sorte de nouvelle image apocalyptique. »

L'intérieur du bâtiment forme une cour qui est dominée par une hélice de bateau massive et rouillée placée au centre.

T. Císař explique que la structure est multi-fonction et comprend des appartements, des bureaux et des magasins.

L’épave du navire comportera également un ascenseur vertical qui transportera les visiteurs jusqu’à son point le plus élevé, où ils pourront admirer la vue sur la capitale.

L'investisseur pour ce projet de 2 milliards de couronnes (80 millions d'euros), qui a été dévoilé lors d'une conférence urbaine internationale la semaine dernière, est la société de développement basée à Prague, Trigema.

Selon le porte-parole de la société, Radek Polák, Top Tower sera relié à une zone piétonne longue de plusieurs kilomètres près de la station de métro Nové Butovice.

Interrogé sur le point de savoir si la mairie a déjà autorisé la construction, M. Císař a indiqué que les négociations en étaient actuellement à leur phase initiale, mais que les travaux pourraient bien commencer « dès 2021 et que cela prendrait environ deux ans et demi ».

Nové Butovice, quartier déformé sous le communisme fait d’immeubles gris en préfabriqués, est en pleine transformation et David Černý y a déjà contribué, avec sa sculpture géante intitulée Trifot et une vinothèque futuriste appelée Cyberdog.

03-10-2019