Pomme de terre : une production en hausse, mais encore insuffisante

21-10-2016

Bien qu’en hausse, la production de pommes de terre en République tchèque ne suffit pas pour répondre à la demande nationale. Avec près de 690 000 tonnes, selon une estimation publiée ce vendredi par la Fédération tchèque de la culture de la pomme de terre (ČBS), la récolte en 2016 a pourtant été supérieure d’un tiers à celle de l’année dernière.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague Malgré une réduction de la surface totale consacrée à la culture de la pomme de terre (23 500 hectares contre 26 500 en 2011), la récolte 2016 est comparable à la moyenne de ces dix dernières années. Selon une estimation faite le 15 septembre dernier, le rendement moyen aura été d’un peu plus de 29 tonnes par hectare, soit sept tonnes de plus qu’en 2015, année particulièrement mauvaise avec une production totale finale légèrement inférieure à 505 000 tonnes.

Sur le long terme, la production de pommes de terre ne permet que de couvrir 70 à 80% de la consommation annuelle en République tchèque. Une réalité qui nécessitera pour cette année l’importation d’environ 100 000 tonnes.

Le commerce de gros permet cette année aux producteurs tchèques de recevoir aux environs de 3 couronnes (0,11 euro) par kilo, soit 50% de moins que l’année dernière à la même époque. Quant à la vente au détail, elle leur rapporte entre 6 et 7 CZK/kilo (de 0,22 à 0,26 euro). Selon les données communiquées par la ČBS, le prix du kilo de pommes de terre tchèques vendu en libre-service dans un supermarché de Havlíčkův Brod, dans le centre de la République tchèque, s’élève actuellement à 10,90 CZK (0,40 euro), tandis que celui du paquet de 2,5 kilos de pommes de terre françaises est de près de 24 CZK (0,88 euro).

21-10-2016