Pisciculture : début de la saison de vidange des étangs

Traditionnellement, la mi-octobre correspond au début de la saison de vidange des étangs de République tchèque, une vidange qui commence dans la région de Třeboň, en Bohême du Sud. Ce vendredi, les pêcheurs de Třeboň ont donc commencé à vider et nettoyer le plus grand des étangs tchèques, celui de Rožmberk (647 ha). Ils estiment pouvoir récupérer près de 150 tonnes de poissons, soit 10 de moins que l’an passé. Il s’agit essentiellement de carpes, destinées à se retrouver sur la table de Noël, mais aussi de sandres, tanches, brochets, silures ou perches.

Photo: ČTK/Skřivánek Petr Photo: ČTK/Skřivánek Petr Chaque année, la vidange des étangs de République tchèque attire des milliers de curieux, certaines écoles amenant même les petits écoliers assister à ce rendez-vous traditionnel de l’automne.

L’entreprise Rybníkářství Třeboň est le principal producteur de poissons d’eau douce en Europe. Elle espère pouvoir ainsi récupérer près de 2 200 tonnes de poissons élevés dans les 250 étangs de la région. Le kilo de poisson devrait se vendre sur place à 85 CZK, soit dix couronnes de plus qu’à la même époque l’an dernier.

Les vidanges des étangs du pays s’achèveront avec celle de l’étang Svět, dans la même région, du 19 au 22 novembre prochain. « Les carpes seront prêtes pour les marchés de Noël, » a déclaré le directeur de Rybníkářství Třeboň, Josef Malecha, afin de rassurer les afficionados de ce gros poisson qui est traditionnellement cuisiné à Noël dans la plupart des foyers tchèques, sous forme de soupe et de filets panés.

Les pêcheurs vident chaque année l’étang de Rožmberk depuis 2012. Auparavant, cette vidange était effectuée tous les deux ans. Cette tradition remonte aussi loin que la Première République tchécoslovaque : à l’époque, le président Tomas Garrigue Masaryk lui-même venait y assister et des trains spéciaux étaient affrétés depuis Prague pour s’y rendre.

La production annuelle de Rybníkářství Třeboň s’élève à 3 200 tonnes de poissons et représente 15% à 18 % des parts de marché tchèque. 90 % de cette production est constituée de carpes. Une centaine de personnes sont employées par Rybníkářství Třeboň qui gère ainsi 440 étangs d’une surface totale 8 000 hectares. 65 à 70 % de la production de poissons est exportée.