Petr Kellner passe à la télé

01-11-2019

Le groupe PPF de Petr Kellner a négocié cette semaine le rachat de Central European Media Enterprises Ltd (CME). Un deal évalué à environ deux milliards d’euros, qui permet à la plus grosse fortune tchèque de mettre notamment la main sur des chaînes de télévision populaires dans toute l’Europe centrale et orientale et en particulier sur TV Nova en Tchéquie.

Photo: Filip Jandourek, ČRoPhoto: Filip Jandourek, ČRo Parmi les milliardaires tchèques, on a beaucoup plus entendu parler en France de Daniel Křetínský ces derniers temps, mais c’est bien le père de sa compagne, Anna Kellnerová, qui fait de nouveau la une cette semaine en Tchéquie.

Avec un patrimoine évalué à 15,5 milliards de dollars, Petr Kellner est à 55 ans la 73e fortune du monde et la vingtième d’Europe.

C’est dans le business d’imprimantes qu’il commence sa carrière juste après la chute du communisme. Le passage brutal à l’économie de marché va lui permettre de réaliser des affaires plus que juteuses grâce à son fonds d’investissement qu’il nomme « Premier fonds de privatisation », ou PPF en tchèque, devenu géant de la finance, des assurances et des télécommunications.

Aujourd’hui PPF rachète donc CME à l’Américain AT&T et cela suscite des inquiétudes sur la potentielle instrumentalisation des médias, en particulier en Tchéquie, où le marché médiatique a été réparti entre quelques grosses fortunes, dont les plus connues sont l’actuel Premier ministre Andrej Babiš (iDnes, Mladá fronta Dnes, Lidové noviny, Rádio Impuls), Daniel Křetínský (Blesk, Reflex, Frekvence 1, Evropa 2) et Zdeněk Bakala (Aktuálně, Hospodářské noviny, Respekt).

« Nous souhaitons tirer parti des synergies naturelles entre la création de contenu et sa distribution dans le but de développer davantage nos activités de télécommunications et de médias », a indiqué cette semaine Petr Kellner dans un communiqué publié après l’annonce du rachat du diffuseur CME, dont le siège social est aux Bermudes et qui affirme avoir 45 millions de téléspectateurs en tout.

« Kellner et son groupe soutiennent l'ancien président tchèque Vaclav Klaus et l'actuel président Milos Zeman. Les deux politiciens soutiennent les politiques pro-russe et pro-chinoise - et les deux pays sont des marchés clés pour Kellner et PPF », note l’un des analystes du quotidien Hospodářské noviny, qui ajoute que « Kellner risque en outre d’apporter son soutien à Vaclav Klaus Jr. qui, avec le soutien de son père, forme un parti nationaliste de droite ».

Il faudra attendre quelques mois voire quelques années pour faire l’analyse de l’évolution de la ligne éditoriale des informations de TV Nova. En attendant, Petr Kellner se contente de souligner que « CME est une organisation saine et bien dirigée et nous n’avons pas l’intention d’apporter de changements significatifs à ses opérations ».

01-11-2019