Nucléaire : quel avenir pour la centrale de Dukovany ?

L’exploitation de la centrale nucléaire de Dukovany pourrait être prolongée de dix ans, selon le Premier ministre Andrej Babiš (ANO).

La centrale nucléaire de Dukovany, photo: ČEZLa centrale nucléaire de Dukovany, photo: ČEZ Celui-ci a indiqué, ce mardi, que la construction du nouveau bloc de cette centrale appartenant à la société énergétique ČEZ et située dans le sud de la Moravie, à une trentaine de kilomètres de la frontière avec l’Autriche, coûterait 200 milliards de couronnes (7,7 milliards d’euros), tandis que les frais de l’exploitation de la centrale s’élèveraient à 20 milliards de couronnes (774 millions d’euros).

Construite entre 1974 et 1987, la centrale de Dukovany compose, avec celle de Temelín (Bohême du Sud), le parc nucléaire tchèque. Son propriétaire, le géant énergétique ČEZ, estime que la centrale pourrait fonctionner jusqu’en 2035. Selon le Premier ministre Andrej Babiš, le gouvernement et la société ČEZ, détenue à 70% par l’Etat, mènent des négociations sur le prolongement de l’exploitation de la centrale et sur son éventuelle extension. En août dernier déjà, Andrej Babiš a indiqué que la décision sur le financement de cette extension devait tomber avant la fin de l’année.

L’entreprise ČEZ, la plus importante du secteur de l’énergie en Europe centrale, demande un soutien financier de l’Etat en cas de construction de nouveaux réacteurs. Cité par l’agence de presse ČTK, le Premier ministre Andrej Babiš a répété que la République tchèque entendait augmenter la part du nucléaire dans sa production d’énergie, mais qu’il lui fallait réfléchir sur toutes les alternatives, tout en observant les tendances au sein de l’Union européenne.

La société énergétique ČEZ exploite également la centrale de Temelín. Les deux centrales produisent plus d’un tiers des besoins tchèques en électricité.