Moody’s relève la notation financière de la République tchèque

08-10-2019

Pour la première fois depuis dix-sept ans, l’agence de notation financière Moody’s Investors Service a revu à la hausse d’un cran, vendredi 4 octobre, la capacité de la République tchèque à rembourser ses emprunts. Elle lui a attribué une note de Aa3 contre A1 précédemment, la faisant ainsi passer d’une qualité moyenne supérieure à une haute qualité avec une perspective stable.

Il s’agit du meilleur rating de l’histoire pour la République tchèque, ainsi que parmi les pays de l’ancien bloc de l’Est. L’agence a mis en avant l’amélioration des indicateurs budgétaires et les réformes entreprises par le gouvernement en faveur de l’économie. Plus précisément, l’agence a apprécié le progrès atteint au niveau des réformes structurelles relatives au marché de l’emploi et au système éducatif. De même, Moody’ recommande à la Tchéquie d’entamer des réformes qui permettraient la pérennité financière du système des retraites et du système des soins de santé.

Le Premier ministre Andrej Babiš a déclaré, sur son compte Twitter, qu’il s’agissait d’un « énorme succès » pour l’économie tchèque. Pour sa part, la ministre des Finances Alena Schillerová a remarqué que cette évolution permettra à la République tchèque d’économiser des « centaines de millions de couronnes » sur les marchés financiers.

Malgré l’altération des perspectives en matière de croissance du PIB, l’agence prévoit de nouvelles réductions du déficit pour cette année et l’année prochaine. A la fin 2020, le ratio de la dette publique de la République tchèque devrait s’élever à 30,8% du PIB, puis descendre sous la barre des 30% d’ici à 2023.

08-10-2019