Malgré la sécheresse, la récolte de pommes est énorme mais les fruits petits

Comme déjà annoncé, la récolte de pommes de cette année sera, malgré la sécheresse de l'été, exceptionnelle. Mais la canicule est toutefois responsable de la petite taille des fruits, ce qui pose des problèmes aux cultivateurs et va avoir tendance à faire baisser les prix. Cette année, les précipitations ont été 30 à 50% plus faibles que la normale.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague Une récolte de pommes qui représente le double de celle réalisée en 2017, mais dont certains commerçants ne veulent pas. C'est le problème auquel font face cette année les cultivateurs. Les chaînes commerciales ne veulent en effet pas acheter les fruits si ceux-ci font moins de 6,5 centimètres. Ainsi les deux tiers de l'exceptionnelle récolte 2018 ne se retrouveront pas en magasin. En cause, pour ces pommes de petite taille, les mauvaises conditions climatiques de cet été.

De manière générale, les petites pommes sont vouées à être transformées. Mais comme le précise le président de l'Union des fruiticulteurs, Martin Ludvík, la récolte est tellement importante que de nombreuses pommes ne seront même pas cueillies : « En temps normal, ces pommes sont récoltées, et vendues pour la production de jus de fruit ou de concentrés, mais cette année, nous faisons face à un problème. Les deux tiers de notre production va finir transformée. Mais en raison de la sécheresse la récolte destinée à l'industrie de transformation est énorme et les prix très bas. Certaines sociétés de transformation n'achètent plus de pommes. »

Ainsi les cultivateurs peuvent se retrouver dans une situation financière délicate. Certains font le choix de transformer eux-mêmes leurs fruits.

Les vergers représentent 14 134 hectares de la surface de la République tchèque, dont 9 075 hectares sont des pommiers. La valeur de la récolte de pommes en République oscille tous les ans au-delà d'un milliard de couronnes.