L’inflation en baisse à 2,3 % au mois de juillet

Le prix des biens à la consommation a connu en juillet une augmentation de 2,3 % sur un an, en légère baisse de 0,3 point par rapport au mois précédent. Selon l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ), qui publie ces données ce jeudi, l’inflation devrait connaître une nouvelle hausse.

Photo illustrative: Barbora NěmcováPhoto illustrative: Barbora Němcová L’inflation enregistrée au mois de juillet s’explique notamment par l’évolution des prix dans le secteur de l’immobilier. Les loyers ont augmenté de 3,2 %. Les taxes sur l’eau et d’égout ont également été réévaluées. L’électricité est plus chère de 5 %. De surcroît, les loisirs et les biens culturels ont également vu leur prix augmenter. De même que l’alcool et le tabac.

Les prix de certains biens ont cependant baissé, notamment dans le textile ou dans les services de télécommunications. Les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées sont également très légèrement moins chers (0,1 %) par rapport à l’année dernière. Il faut excepter le beurre, dont le prix a connu une hausse de 4,2 %.

La baisse de l’inflation ne devrait être que temporaire selon les analystes cités par l’agence de presse ČTK. Selon eux, elle devrait se maintenir, au cours des mois à venir, dans une fourchette comprise entre 2 et 2,5 %. Selon eux, l’inflation a changé de nature dernièrement. Elle serait moins liée à des phénomènes saisonniers et s’expliquerait davantage par le niveau de consommation des ménages.