L’inflation à 2,3 % sur un an en septembre

La hausse des prix à la consommation s’est établie à 2,3 % sur un an au mois de septembre, en baisse de 0,2 point par rapport au moins précédent. Selon l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ), qui a publié ces chiffres ce mardi, les analystes s’attendaient à une inflation plus élevée, autour de 2,6 %.

Photo illustrtative: Archives de Radio PraguePhoto illustrtative: Archives de Radio Prague La situation sur le marché de l’immobilier, où les prix ne cessent de grimper ces derniers mois, contribue largement à expliquer la hausse de l’inflation. Les prix des loyers pour un appartement ont en moyenne augmenté de 3,5 % en une année. Le coût de l’énergie et de l’eau a également connu des hausses importantes. Le niveau de l’inflation s’explique par ailleurs par l’augmentation des prix des produits alimentaires et des boissons.

Si l’indicateur économique n’a pas été aussi élevé que cela pouvait être attendu, cela s’explique en particulier par la hausse modérée de certains biens et services.

« Comme chaque année, entre août et septembre, les prix des vacances organisées ont baissé en raison de la fin de la saison touristique. Les prix des transports en commun ont aussi été revus à la baisse en lien avec la politique nationale de réduction des tarifs pour les autobus et le transport ferroviaire », a détaillé Pavla Šedivá, qui dirige le département en charge des prix à la consommation au sein du (ČSÚ).