Les ventes de journaux continuent de baisser en République tchèque aussi

Les ventes de journaux ont continué de baisser en République tchèque au cours du premier semestre de cette année. En moyenne, 664 000 exemplaires se sont vendus quotidiennement, soit 6 % de moins que lors des six premiers mois de l’année 2017. Le tabloïd Blesk reste le quotidien national le qui se porte le mieux avec 207 000 exemplaires vendus quotidiennement et une moyenne de 926 000 lecteurs.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague L’unique quotidien qui a vu son chiffre de ventes augmenter est le journal économique Hospodářské noviny (+6 %). Toutefois, seuls 32 000 exemplaires se sont écoulés quotidiennement (abonnés compris), ce qui en fait le septième quotidien national au même titre que le journal spécialisé Sport.

Derrière Blesk, largement en tête du classement depuis plusieurs années déjà, figure le quotidien généraliste Mladá fronta Dnes avec une moyenne de 121 000 exemplaires vendus. Propriété du groupe Agrofert dont le Premier ministre Andrej Babiš était l’ancien PDG, MF Dnes a enregistré une baisse interannuelle de 9,4 %. Seul le quotidien Deník, qui est distribué dans les régions, accuse une chute de ses ventes plus importante encore (-10,1 % pour une moyenne de 115 000 exemplaires vendus).

Autres principaux généralistes tchèques, les quotidiens Právo et Lidové noviny, qui dépend également du groupe Agrofert, ne se portent guère mieux avec des baisses respectives de 5,8 % et 2,8 % et des ventes moyennes de 72 000 et 36 000 exemplaires.

A noter que pour l’ensemble des titres, les ventes par abonnements ont baissé encore plus fortement (-10 %) que celles au détail (-8 %).