Les toits végétalisés ont la cote en Tchéquie

28-11-2019

De plus en plus de particuliers, propriétaires de leur maison, optent pour un toit végétalisé, selon un récent article du quotidien économique Hospodářské noviny.

Photo: Michal Šperling / Partnership foundationPhoto: Michal Šperling / Partnership foundation Rétention des eaux pluviales, isolation thermique, refuge de la biodiversité, mais aussi une certaine esthétique par rapport au béton : les avantages des toits végétalisés sont mis en valeur par leurs promoteurs qui insistent sur leur rôle pour réduire les effets du changement climatique.

Selon l’ONG tchèque Svaz zakládání a údržby zeleně, qui regroupe les architectes-paysagistes, de plus en plus de Tchèques choisissent ainsi d’aménager leurs toitures : en 2018, on comptait ainsi près de 250 000 mètres carrés de toits végétalisés en Tchéquie, soit le double par rapport à 2016.

Mais tandis que le nombre de toits végétalisés ne cesse de croître en République tchèque, celui reste toutefois bien en-deçà de ce que l’on peut trouver dans d’autres pays européens, selon Pavel Dostál, de l’association des architectes-paysagistes.

A titre de comparaison, la seule ville de Berlin compte quelque 4 millions de mètres carrés de toitures vertes, et 2,6 millions à Vienne. En Allemagne, les propriétaires de biens immobiliers sont encouragés à planter de la végétation sur leurs toitures, via des aides pouvant aller jusqu’à 50% des travaux d’aménagement.

Brno, en Moravie, est une des villes de République tchèque à s’engager en faveur du développement des toits végétalisés. Elle a récemment décidé d’affecter quelque 20 millions de couronnes à cette effet, dont 8 millions ont déjà été accordés et répartis à différents propriétaires, selon Michal Sedláček, architecte en chef de la ville.

28-11-2019