Les Tchèques de plus en plus nombreux à cumuler emploi-retraite

28-03-2019

En République tchèque, près de 342 000 retraités ont cumulé emploi et retraite au cours du premier semestre de 2018, selon les données publiées par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ). Il s’agit du nombre le plus important enregistré au cours des huit dernières années.

Photo: Scott Lewis, Flickr, CC BY 2.0Photo: Scott Lewis, Flickr, CC BY 2.0 Le rapport du ČSÚ révèle que le nombre de « cumulards » a augmenté de 30 000 depuis 2017 et de presque 100 000 comparé à la situation en 2010. Les femmes représentent la majorité des retraités qui travaillent : elles étaient 180 000 en 2018, alors que le nombre d’hommes étaient inférieur d’environ 17 000. Les statisticiens remarquent que de nombreuses femmes se trouvent en difficultés après le décès de leur conjoint et se voient obligées de travailler pour disposer d’un complément de revenu à leur pension de retraite.

Un autre facteur en jeu : la situation sur le marché du travail. « Etant donné que les entreprises tchèques sont confrontées au manque de main-d’œuvre qualifiée, employeurs sont de plus en plus nombreux à opter pour les seniors désireux de continuer d’exercer une activité », explique la démographe Jitka Rychtaříková de la Faculté des Sciences naturelles de l’Université Charles. Elle ajoute que les retraités-travailleurs ont souvent un diplôme d’enseignement supérieur et possèdent un bon niveau de qualification. Ainsi, ils sont nombreux à occuper des postes à responsabilité et hautement spécialisés. « Il s’agit notamment des ingénieurs qui travaillent dans l’industrie énergétique et de construction mécanique », précise Tomáš Ervín Dobrovský, spécialiste de recrutement.

Selon Jitka Rychtaříková, il existe toutefois un groupe important des plus de 65 ans qui cherchent à avoir un complément de revenu, leur pension de retraite étant insuffisante pour couvrir leurs besoins. « Comparé aux autres pays, il existe un écart important en République tchèque entre les pensions de retraite et les salaires », indique la démographe. Certains retraités se contentent alors des positions moins exigeantes du point de vue de la qualification et moins bien payées : « Ils sont souvent employés comme gardiens ou vendeurs », précise Dalibor Holý de l’Office tchèque des statistiques.

En 2018, le nombre de retraités recensés en République tchèque était de 2,4 millions. Le montant moyen de la pension de retraite s’est élevé à 12 3474 couronnes (environ 478 euros), soit l’un des montants les plus faibles au sein de l’Union européenne.

28-03-2019