Les Tchèques continuent de lire

26-09-2018

719 couronnes (28 euros) : tel est le montant annuel moyen que les Tchèques dépensent en achat de livres, livres numériques et livres audio compris. La République tchèque reste ainsi un pays de lecteurs.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague C’est du moins ce que supposent les chiffres communiqués ce mardi par la société Kanzelsberger, qui exploite un réseau de librairies dans le pays. Les Tchèques lisent davantage par exemple que leurs voisins polonais (23 euros d’achats), mais un peu moins que les Turcs (30 euros). Selon les données disponibles sur Bookmag.org, ce sont toutefois les Allemands, les Norvégiens, les Américains et les Britanniques qui sont les plus dépensiers en la matière.

En République tchèque, le prix moyen d’un livre a augmenté pour passer de 252 couronnes en 2014 (9,85 euros) à 261 couronnes (10,20 euros) en 2016, selon cette fois les données de la Fédération des libraires et éditeurs tchèques. Peu élevé donc, le prix moyen d’un livre équivaut ainsi plus ou moins à celui d’une dizaine de bières. Propriétaire de Kanzelsberger, Jan Kanzelsberger rappelle que les fêtes de fin d’année notamment contribuent à la place relativement importante prise par la lecture dans le mode de vie et la culture tchèques, le livre restant un cadeau traditionnel.

Quelque 15 500 livres ont été publiées en République tchèque en 2016 pour un chiffre d’affaires total de 7,8 milliards de couronnes (304 millions d’euros, +4 % par rapport à 2015). A noter que les ventes en ligne ont progressé de quelque 20 % en l’espace d’un an.