Les jeux vidéo, un secteur en forte croissance en République tchèque

Le chiffre d’affaires de l’industrie vidéoludique en République tchèque a augmenté de 34 % en 2018 pour un montant total de trois milliards de couronnes (117 millions d’euros). Les chiffres ont été communiqués par l’Association des développeurs de jeux vidéo tchèques.

Trente-et-un jeux ont été créés l’année dernière en République tchèque. Parmi eux, 67 % ont été conçus pour un usage sur ordinateur ou une console. 61 % des entreprises se sont consacrées au développement des plateformes mobiles. La distribution numérique des jeux a considérablement augmenté et a dépassé la distribution sur des supports externes.

Un des grands succès de l’année 2018 en République tchèque a été le nouveau jeu Beat Saber, produit par la société Beat Games, qui figure actuellement en tête du classement des jeux en réalité virtuelle. Il est même devenu le jeu le plus vendu de l’histoire dans ce segment du marché en l’espace de six mois.

Les autres jeux vidéo tchèques à succès, en termes d’unités vendues, sont Euro Truck Simulator 2 (de la société SCS Software, 6,5 millions d’unités vendues), Machinarium (Amanita Design, 5 millions), Mafia 3 (Hangar 13, 5 millions), Arma 3 (Bohemia Interactive Studio) et DayZ (Bohemia Interactive Studio).

Machinarium, photo: Amanita DesignMachinarium, photo: Amanita Design A la différence de l’industrie cinématographique, les entreprises spécialisées dans le développement des jeux vidéo, dont le nombre s’élève à soixante-seize actuellement pour un total de quelque 1 500 employés, ne bénéficient pas de subventions de l’Etat. Elles verraient pourtant d’un bon œil l’octroi d’aides à l’export, à la recherche et au développement de nouveaux produits.