Les femmes tchèques touchent en moyenne 20% de moins que les hommes

09-03-2020

En République tchèque, les femmes continuent à toucher des salaires inférieurs à ceux des hommes. L’écart entre le salaire horaire brut moyen des hommes et des femmes s’élève à 20,1%, a constaté l’office européen de statistiques Eurostat dans son étude publiée début mars.

Photo: Commission européennePhoto: Commission européenne La République tchèque affiche le troisième écart de rémunération le plus important au sein de l’UE, après l’Estonie (22,7%) et l’Allemagne (20,9%). En Autriche et en Slovaquie également, la différence des salaires est supérieure à 19%, selon Eurostat.

A l’échelle européenne, l’écart de rémunération s’élève en moyenne à 14,8%.

D’après cette étude, l’écart de rémunération en République tchèque ne s’explique que partiellement par une différence d’emplois ou le temps de travail. Il existe, selon les auteurs de l’analyse, d’autres facteurs encore, injustifiés et relatifs à la discrimination, qui sont à l’origine des inégalités salariales entre les femmes et les hommes en Tchéquie.

Selon une nouvelle étude Women in Work Index, réalisée par la société PwC et qui s’intéresse à la place des femmes dans le monde du travail, la République tchèque figure parmi les pays qui ont le plus progressé en la matière. La Tchéquie est passée de la 23e à la 19e position du classement qui évalue la représentation et le bien-être des femmes au travail dans 33 pays de l’OCDE.

Cette amélioration s’explique notamment par le faible taux de chômage en République tchèque : seuls 2,8% des femmes tchèques sont à la recherche d’un emploi, ce qui les range à la 3e position derrière les Islandaises et les Japonaises. Toujours est-il que 70% des Tchèques seulement sont actives sur le marché du travail, tandis que 30% de la population féminine sont des femmes au foyer, des mères en congé de maternité ou parental, ou encore des étudiantes.

09-03-2020