Les allocations pour les personnes souffrant d’un handicap vont augmenter

Les allocations pour les personnes souffrant d’un handicap lourd ou très lourd vont être augmentées. En première lecture, les députés ont adopté et enrichi l’amendement proposé par les sénateurs à la loi sur les services sociaux. Une bonne chose selon la ministre du Travail et des Affaires sociales, qui justifie la mesure par la hausse du coût de la vie.

Photo illustrative: Archives de Radio PraguePhoto illustrative: Archives de Radio Prague Les aides mensuelles pour les personnes souffrant d’un handicap très lourd devraient être réévaluées de 6 000 couronnes, pour atteindre 19 200 couronnes (742 euros). Celles pour les personnes souffrant d’un handicap lourd devraient augmenter de 4 000 couronnes pour désormais atteindre une fourchette comprise entre 12 800 et 13 900 couronnes, en fonction de leur âge (de 495 à 537 euros).

Initialement, les sénateurs proposaient une hausse seulement pour le premier groupe. Les députés ont estimé qu’il fallait également l’accorder à la seconde catégorie, pour ne pas créer un fossé trop important et parce que, dans tous les cas, les frais engagés par ces handicaps sont très élevés.

La ministre du Travail et des Affaires sociales, la sociale-démocrate Jana Maláčová, soutient la démarche des sénateurs, lesquels devront désormais se pencher sur le texte que leur renvoient leurs collègues députés. Selon elle, l’augmentation est nécessaire du fait de la hausse continue du salaire minimum mais aussi de l’inflation.

Habituellement soucieuse de préserver les équilibres du budget de l’Etat, la ministre des Finances, Alena Schillerová (ANO), ne désapprouve pas la proposition d’amendement. Elle a simplement souligné que le budget de l’Etat pour l’année prochaine ne prévoyait pas cette hausse des allocations. En conséquence, elle compte trouver les financements nécessaires en collaboration avec les autres membres du gouvernement d’Andrej Babiš.