Le tourisme brassicole se porte bien en République tchèque

Les brasseries et restaurants de République tchèque cherchent toujours à attirer davantage de clients friands de tourisme brassicole. Touristes tchèques mais aussi étrangers cherchent de plus en plus à combiner congés et dégustation de bières, a fortiori dans un pays où ce breuvage à base de houblon est un incontournable élément de la culture locale.

Photo: Barbora NěmcováPhoto: Barbora Němcová En République tchèque de plus en plus d’établissements de restauration s’efforcent de baser leur projet sur la consommation de la bière. Le pays compte d’ailleurs plus de 400 micro-brasseries proposant une alternative aux grands groupes industriels. De nouvelles micro-brasseries voient le jour dans des régions attractives au niveau touristique, comme Prague ou la Bohême centrale, mais aussi dans des régions traditionnellement viticoles comme la Moravie du Sud.

Les brasseries s’efforcent d’attirer les clients grâce à des « routes de la bière ». Par exemple, dix-sept micro-brasseries tchèques mais aussi allemandes font partie de la « route de la bière » des Monts métallifères.

Outre les dégustations, les brasseries proposent également des visites de musées de la bière ou des cours de brassage de la bière, précise le président de l’Association des PME et des travailleurs indépendants, Karel Havlíček :

« Le tourisme lié à la visite d’une micro-brasserie commence à connaître un véritable boom. Les petites brasseries s’efforcent de lier la consommation de bière au prêt de vélos, au tourisme nautique, à la restauration et à l’hébergement. »

La bière se décline également de plus en plus en produits dérivés, comme du chocolat ou de la glace à la bière.

Si la consommation de bière a connu une légère baisse l’an dernier, la République tchèque fait toujours partie des plus gros consommateurs au monde.