Le secteur de l’armement se porte bien en Tchéquie

28-06-2016

Les exportations des entreprises tchèques de l’industrie de l’armement et de la défense ont atteint un niveau record l’an passé. C’est ce qu’a fièrement annoncé ce mardi Jiří Hynek, le président de l’Association de l’industrie de la défense et de la sécurité. Selon lui, le volume de ces exportations a dépassé les 15 milliards de couronnes, environ 550 millions d’euros.

Photo: ČT24Photo: ČT24 Par rapport à 2014, cela représente une augmentation de près d’un quart des ventes à l’étranger, ce qui n’est pas négligeable. Les données plus précises sur les exportations d’armes seront publiées au mois de juillet par le ministère de la Défense. Une diffusion d’informations qui permettait à la Tchéquie d’accrocher une honorable dix-septième place sur cinquante-cinq en termes de transparence dans le rapport annuel 2014 Small Arms Survey.

D’après Jiří Hynek, ce n’est pas seulement le volume des exportations qui a changé mais également leur structure géographique. Ainsi, les ventes ont significativement augmenté vers des pays membres de l’Union européenne et en premier lieu vers les Etats-Unis, où, on le sait, la législation est très permissive en matière d’armes à feu. « La croissance des exportations vers les Etats-Unis était telle que le pays pourrait devenir notre plus grand partenaire commercial », s’est réjoui M. Hynek.

En 2014, le premier partenaire commercial de la République tchèque dans le secteur était tout autre puisqu’il s’agissait de l’Arabie saoudite. Ce pays, particulièrement apprécié des exportateurs d’armes français, n’était autre, cette année-là, que le premier importateur mondial d'équipements militaires.

L’industrie tchèque de l’armement est particulièrement dépendante des exportations. En 2014, 90% de sa production était destinée à être vendue à l’étranger. Une proportion qui n’a pas vraiment d’équivalent dans les pays de l’UE ou de l’OTAN puisqu’elle s’y situe généralement entre 10 et 30% du total de la production.

28-06-2016