La société Petrof veut fortifier sa position en Chine

30-10-2014

La société Petrof de la ville de Hradec Králové, un des leaders européens de pianos et pianos à queue, a l’intention de renforcer sa position en Chine.

Photo: Jiřina MužíkováPhoto: Jiřina Mužíková Selon la société, la demande à l’égard de pianos de Petrof est en hausse constante ces dernières années en Chine ; un phénomène qui a notamment été démontré à la Foire de la musique à Shanghai à la mi-octobre, où de nombreux contrats lucratifs ont été signés. C’est ce qu’a révélé, la présidente de la société, Zuzana Ceralová Petrofová. L’année dernière, Petrof a créé une filiale à Hong Kong et depuis 2010 la société possède son siège à Shanghai.

Tout juste derrière le fabricant américain Steinway & Sons, la société tchèque Petrof est la deuxième société dont les pianos sont les plus demandés en Chine. A la Foire de la musique, la société aurait même établi des contacts avec des concessionnaires du Macao, et des demandes proviendraient également de l’Inde et de l’Egypte.

À l’étranger Petrof possède une filiale aux États-Unis, un pays qui par le passé était un clien important. Selon Zuzana Ceralová Petrofová, le marché américain commence progressivement à se redresser. Petrof exporte dans plus de 60 pays du monde et se concentre principalement sur les marchés de l’Est. Si l’année dernière, Petrof a enregistré une baisse des ventes de 4,5 %, pour se situer à près de 211 millions de couronnes (7,6 millions d’euros), 90 % du chiffre d’affaires provenaient des exportations. En 2013, l’entreprise, qui emploie près de 200 personnes, a enregistré des bénéfices de 8,1 millions de couronnes (soit 230 000 euros) ; en 2012, cette somme était de près de 9 millions de couronnes (327 000 euros). Zuzana Ceralová Petrof, qui représente la cinquième génération de la famille Petrof, détient une participation majoritaire de 77% dans la société.

30-10-2014