La République tchèque : un centre commercial géant?

06-06-2008

Cette semaine, nous allons parler dans cette émission des centres commerciaux, ces temples de la consommation qui ont poussé comme des champignons ces dix dernières années en République tchèque.

Depuis quelques semaines, les Praguois peuvent aller faire du shopping au Palladium, l’un des derniers centres commerciaux construits en plein centre de Prague, l’un des plus gros aussi avec près de 200 magasins à l’intérieur. En une décennie, l’explosion des centres commerciaux est devenu un réel phénomène. Pratiques pour certains, sans âme pour d’autres, les avis sur ces temples de la consommation sont partagés lorsqu’on demande aux passants ce qu’ils en pensent :

Femme : « Pour les gens qui n’ont pas beaucoup de temps, qui sont toute la journée au travail et qui n’ont pas le temps d’aller faire tous les petits magasins, c’est très pratique : ils trouvent tout dans un centre commercial. Mais d’un autre côté, pour les petits commerçants, ce n’est pas bien, ils se font écraser par ces grands centres. »

Homme : « Je pense que c’est épatant, parce que dans ces centres on trouve tout, et en plus la concurrence entre les magasins fait baisser les prix. Vraiment je trouve ça épatant. »

Femme : « Personnellement, je n’aime pas vraiment quand il y a beaucoup de gens dans un même endroit. Je n’aime pas trop y aller, je m’y sens un peu perdue. En plus, tous ces centres commerciaux se ressemblent, ils sont tous pareils, avec les mêmes magasins, les mêmes gens, les mêmes produits, rien de neuf. »

Tomáš Drtina dirige la société Incoma Research, une société spécialisée dans les franchises en République tchèque :

« L’une des raisons pour lesquelles nous avons tant de centres commerciaux ici est que la législation n’est pas aussi stricte qu’à l’Ouest, par exemple aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni. Cela permet aux promoteurs de faire passer plus de projets. »

Selon Tomáš Drtina, la République tchèque est le pays d’Europe centrale et orientale qui possède le plus grand nombre de centres commerciaux par habitant :

« Lors de la première vague, à la fin des années 1990, il y avait surtout des projets qui concernaient la périphérie des villes, des grands centres commerciaux, souvent un hypermarché avec une simple galerie marchande. Maintenant la structure est différente. Il y a ce qu’on appelle des retail parks, des centres commerciaux dans les centres-villes et puis apparaissent les premiers magasins d’usine. »

Mais dans cette course aux grands centres de la consommation, les acteurs les plus importants veulent accroître leur part de marché, en ouvrant des magasins de taille plus réduite. C’est le cas du britannique Tesco, dont la méthode a déjà fait ses preuves au Royaume-Uni, et de la chaîne polonaise de magasins Žabka :

« La plupart des grosses chaînes internationales veulent désormais introduire des concepts plus petits sur le marché – plus uniquement des hypermarchés mais aussi des petits supermarchés ou des petits magasins. Différents types de commerces pour différents types de consommateurs. Mais cela prend du temps et c’est surtout important de trouver un bon emplacement, il n’y en a pas beaucoup. Le réseau va sans aucun doute s’élargir, mais ça va prendre plusieurs mois et même plusieurs années. »

Dans le même temps, le boom des grands centres commerciaux n’est pas prêt de cesser. En plus de la soixantaine qui sont déjà ouverts en République tchèque, cinquante de plus devraient être construits dans tout le pays dans les années à venir.

06-06-2008