La République tchèque refuse d’introduire le paquet de cigarettes neutre

23-08-2018

Les paquets de cigarettes neutres, instaurés pour la première fois dans le monde en Australie fin 2012, ne seront pas pour l’instant introduits en République tchèque. Selon le ministère de l’Agriculture, chargé de règlementer les produits de tabac en Tchéquie, il s’agit d’une « démarche insensée ».

Photo: WHOPhoto: WHO Le paquet de cigarettes neutre se présente sans logo, dessin ou image de la marque. Tous les paquets sont de même couleur, en général de couleur vert olive. Le nom de la marque reste inscrit mais en petit, avec une typographie standard, et les avertissements sanitaires couvrent la majeure partie du paquet.

Censés décourager les fumeurs actuels et dissuader les non-fumeurs de se laisser séduire par la cigarette, les paquets de cigarettes sans logo et avec des photos de poumons noirs et de tumeurs ont été introduits, après l’Australie, qui a d’ailleurs vu son nombre de fumeurs adultes diminuer de moitié depuis les années 1980, également Grande-Bretagne et en France. Son adoption est prévue par l’Irlande, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, la Slovénie et en Hongrie. D’après les informations publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), seize pays envisagent de mettre en œuvre cette mesure.

La République tchèque, qui compte 24% des fumeurs parmi la population adulte, refuse de suivre leur exemple, même si cette stratégie anti-tabac a été saluée par le ministère de la Santé. « Cette mesure peut effectivement contribuer à limiter le tabagisme, du fait que les emballages deviennent moins attractifs notamment pour les jeunes », a déclaré la porte-parole du ministère tchèque de la Santé, Gabriela Štěpanyová.

Tandis que Václav Tampír du département de presse du ministère de l’Agriculture affirme qu’il n’existe « aucune preuve empirique » et « aucune étude scientifique » qui conformerait l’efficacité du paquet de cigarettes neutre. Les cigarettiers, ainsi que certains économistes, dénoncent eux-aussi ce dispositif qui représente pour eux une charge supplémentaire pour les producteurs et les entrepreneurs.

Eva Králíková, directrice du Centre pour l’addiction au tabac de l’Université Charles à Prague, se range parmi ceux qui soutiennent le projet promu par l'OMS : « Il est difficile de mesurer l’influence de telle ou telle mesure sur la population. Il existe plusieurs facteurs qui ont des conséquences sur la prévalence des fumeurs et l’introduction du paquet neutre se range parmi eux. La République tchèque devrait adopter cette mesure le plus tôt possible : il suffit pour cela une directive du ministère de l’Agriculture », explique-t-elle.

La Commission européenne devrait analyser le fonctionnement du paquet neutre en 2021.

23-08-2018