La République tchèque importe davantage de vin qu'elle n'en exporte

29-03-2018

La République tchèque importe davantage de vin qu'elle n'en exporte. En 2017, la balance commerciale négative a, pour la première fois depuis 2008, dépassé les 4 milliards de couronnes. Des données rendues publiques par l'Union des viticulteurs de République tchèque. L'an dernier, les viticulteurs ont exporté du vin pour un total de 434 millions de couronnes, tandis que commerçants et spécialistes du vin en ont exporté pour une valeur de 4,75 milliards.

Photo : Eliška Kánová, CC BY-SA 3.0Photo : Eliška Kánová, CC BY-SA 3.0 Selon Jiří Sedlo, de l'Union des viticulteurs, la production de vin tchèque n'est pas régulière depuis l'entrée du pays dans l'Union européenne et il est impossible de prévoir à l'avance les récoltes. D'après lui, la quantité de vin sur le marché a été la plus importante en 2008 et 2009, mais deuis cette offre ne cesse de baisser. A contrario, la consommation de vin tend à stagner ces derniers temps.

En 2017, la quantité de vin importé a augmenté de 71 000 hectolitres pour atteindre 1,473 millions d'hectolitres. Les exportations tchèques de vin ont connu une hausse de 17 000 hectolitres pour atteindre 78 000 hectolitres. « La balance commerciale négative est donc la plus importante depuis 2008 et au cours des dix dernières années, elle a augmenté de presque 1,5 milliards de couronnes, soit en moyenne 146 millions par an, » précise encore Jiří Sedlo. La valeur financière de la consommation annuelle de vin sur le marché tchèque dépasse déjà les 6,5 milliards de couronnes. Ce sont d'abord les vins venus d'Italie qui arrivent en tête des importations, suivis par les vins français et espagnols.

Environ 87 % de la quantité de vin importé dans le pays provient de pays-membres de l'Union européenne. En ce qui concerne les pays hors UE, les vins de Moldavie, du Chili et d'Afrique du Sud sont les plus recherchés. Les viticulteurs tchèques exportent leur vin essentiellement en Slovaquie et en Pologne voisines.

29-03-2018