La moitié des forêts d’épicéas de Tchéquie menacées par le scolyte

10-10-2019

Le scolyte, petit insecte parasite des arbres qui se démultiplie à la faveur du réchauffement climatique, menace la moitié des forêts d’épicéas en République tchèque, soit des dommages potentiels à hauteur de 600 milliards de couronnes, estime le think-tank tchèque Czech Forest. Pour cette année, les dégâts liés à l’épidémie de scolytes et à la sécheresse devrait coûter quelque 40 milliards de couronnes pour l’ensemble des forêts du pays.

Photo: L. Shyamal, Creative Commons 3.0Photo: L. Shyamal, Creative Commons 3.0 La crise sanitaire n’en finit pas de faire des ravages dans les forêts de République tchèque et de causer des pertes importantes pour la filière bois. Selon les estimations de l’organisation Czech Forest, un groupe d’experts composé d’entreprises forestières, de propriétaires de forêts et de chercheurs en sylviculture, le volume de bois atteint devrait atteindre cette année 30 millions de m3, soit des pertes à hauteur de 36,8 milliards de couronnes. Conséquence directe ce cette crise du scolyte, la chute des prix du bois de résineux qui, selon le think-tank, sont souvent déjà situés en-dessous des coûts de production.

Cette année, les experts estiment à 66 000 ha la surface forestière dévastée à la fois par la sécheresse et par le scolyte. Il faudrait quelque 7,3 milliards de couronnes pour envisager de reboiser ces zones touchées.

« A l’heure actuelle, environ 450 millions de m3 d’épicéas sont directement menacés, soit la moitié des forêts de ce type dans le pays, » s’inquiète l’étude de Czech Forest.

La République tchèque fait face à une épidémie de scolyte depuis plusieurs années. Cet insecte parasite qui s’attaque tout particulièrement aux sapins et épicéas est également présent dans d’autres forêts d’Europe : en Allemagne, en Suisse, en Italie et dans la région Grand Est en France. L’Auvergne et les forêts landaises sont aussi menacées.

En Tchéquie, les autorités estiment que la situation est actuellement la pire dans l’histoire du pays. Cette année, le ministère de l’Agriculture a prévu d’injecter 1,15 milliard de couronnes à destination des forêts touchées par le scolyte, soit le double de l’an passé. Le ministère a également promis une enveloppe d’1,5 milliard de compensation à la filière bois en raison de la baisse des prix sur le marché.

10-10-2019