Devant Andrej Babiš, l’homme d’affaires Petr Kellner reste le citoyen tchèque le plus riche

Avec des actifs pour une valeur totale estimée à 310 milliards de couronnes (environ 12 milliards d’euros), l’homme d’affaires Petr Kellner, propriétaire du groupe PPF, reste l’homme le plus riche de République tchèque, selon le nouveau classement mis en ligne sur le site du magazine Forbes. Au salaire moyen du pays, il faudrait travailler 861 années pour accumuler une telle fortune.

Petr Kellner, photo: Archives de PPFPetr Kellner, photo: Archives de PPF Le classement du magazine Forbes comporte 80 personnes, lesquelles disposent d’un compte en banque fourni à hauteur d’au moins 2 milliards de couronnes (80 millions d’euros). A la quarantième position figure Jitka Cechlová Komárková, la seule et unique femme de ce recensement très masculin.

Après Petr Kellner, lequel est propriétaire d’entreprises comme HomeCredit ou O2 Czech Republic et qui truste à la première place du podium depuis plusieurs années, on retrouve Andrej Babiš, qui n’est autre que le Premier ministre tchèque, le leader du mouvement politique ANO, le fondateur du groupe agroalimentaire Agrofert et le propriétaire de plusieurs titres de presse.

La fortune de l’homme d’affaires d’origine slovaque a cependant été mise à mal par rapport à l’année dernière. Evaluée en 2017 à 88 milliards de couronnes (3,41 milliards d’euros), elle serait désormais inférieure de 13 milliards de couronnes.

Généralement cependant, les milliardaires tchèques se portent plutôt bien. Ainsi, dans les dix premières positions du classement, six individus ont vu leur patrimoine augmenter d’au moins un tiers en seulement trois ans. La valeur des actifs de Daniel Křetínský, lequel est notamment le propriétaire du club de football du Sparta Prague, a même quadruplé durant cette période, passant de 13,2 à 59 milliards de couronnes.