Démographie : la part des seniors augmentera d’ici 2100

Le vieillissement de la population tchèque se poursuivra au cours du XXIe siècle : à compter des années 2060, un Tchèque sur trois aura plus de 65 ans, selon une prévision d’évolution de la situation démographique à l’horizon 2100, publiée par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ).

Photo: Filip Jandourek, ČRoPhoto: Filip Jandourek, ČRo Les projections du ČSÚ prévoient une diminution de la population active : le nombre de Tchèques en âge d’être actifs baissera d’un million pour s’établir à 5,9 millions en 2100. Toutefois, le nombre d’habitants en République tchèque ne devrait pas diminuer, grâce à l’immigration (10,61 millions au début de 2018 comparé à environ 10,53 millions prévus à la fin du siècle).

Les Tchèques devraient vivre plus longtemps : l’espérance de vie moyenne devrait s’élever à 88 ans chez les hommes et à 91 ans chez les femmes, soit un allongement de 10, voire 11 ans comparé à la situation actuelle.

Les statisticiens prévoient avec certitude l’augmentation de la part des seniors dans la société tchèque : alors qu’actuellement, les personnes de 65 ans ou plus représente un peu moins d’un cinquième de la population, à partir des années 2060, les seniors devraient représenter 29%. La part des enfants, quant à elle, baissera pour représenter 14% de la population à la fin du XXIe siècle, contre 16% en 2018.

L’Office tchèque des statistiques publie ses projections une fois tous les cinq ans. Ces prévisions ne prennent pas en considération des événements exceptionnels susceptibles d’influencer l’évolution de la situation démographique, à savoir des épidémies, crises économiques, guerres, développement des médicaments ou changements législatifs.