Chômage : vers la fin du plein-emploi en Tchéquie ?

09-01-2020

Le taux de chômage en Tchéquie a légèrement augmenté au mois de décembre par rapport au mois précédent pour passer de 2,6% à 2,9%, selon les chiffres publiés jeudi par l’Office du Travail (Úřad práce ČR). Pour certains analystes, cette augmentation, même faible, pourrait être le signe d’une tendance plus lourde sur le marché de l’emploi dans les prochaines années.

Photo illustrative: skeeze / Pixabay, CC0Photo illustrative: skeeze / Pixabay, CC0 A la fin de l’année 2019, 215 532 personnes étaient à la recherche d’un emploi en République tchèque, selon l’Office. Ce chiffre relativement (très) faible pourrait bien augmenter dès les prochains mois et la République tchèque serait selon l’hebdomadaire Ekonom « en passe cette année d’en finir avec les records affichés récemment » et avec des taux de chômage à faire rêver d’autres pays de l’UE.

« Le ralentissement, que l’on perçoit depuis un certain temps dans les chiffres du secteur industriel, commence à se faire ressentir sur le marché du travail. Dans les prochains mois, on peut s’attendre à une légère augmentation du chômage, même si le taux devrait rester le plus faible de l’UE », estime Eliška Jelínková de la Raiffeisenbank, citée par Ekonom.

Ces dernières années, ce très faible taux de chômage en Tchéquie a eu comme conséquence une pénurie de main d’œuvre dans plusieurs secteurs d’activité. Les entreprises ont dû se battre pour recruter et faire rester leurs employés, ce qui a notamment engendré une augmentation constante des salaires, 7% en moyenne pour l’année 2018 « et parfois une augmentation à deux chiffres » note Ekonom, qui prévoit que cette hausse des salaires devrait désormais ralentir.

Le magazine cite également la directrice de ManpowerGroup Czech Republic, selon laquelle « ce sont désormais surtout les grandes entreprises qui vont continuer à embaucher » même si « le nombre d’entre elles qui s’apprêtent à réduire leurs effectifs est en augmentation ».

09-01-2020