Bien qu’en hausse, la consommation de produits bio reste inférieure à l’objectif du ministère de l’Agriculture

24-04-2019

Ce n’est désormais plus seulement un phénomène de mode. La consommation de produits alimentaires biologiques en République tchèque a augmenté de 30,5% en 2017, selon le ministère de l’Agriculture. Il s’agit de la plus forte croissance enregistrée depuis 2008.

Photo: Eva Odstrčilová, ČRoPhoto: Eva Odstrčilová, ČRo Au total, les Tchèques ont dépensé 3,33 milliards de couronnes (près de 130 millions d’euros) en achats d’aliments produits suivant les principes de l’agriculture biologique. A titre de comparaison, l’augmentation de l’intérêt pour ce type de denrées a été de l’ordre de 10,5% à l’échelle européenne. Les Tchèques font leurs achats « bio » majoritairement dans les supermarchés et hypermarchés, où ils ont dépensé 1,4 milliard de couronnes (près de 55 millions d’euros).

Pour autant, la part de ce que les Tchèques appellent « biopotraviny » sur la consommation alimentaire totale ne représente que 1,17%. En moyenne, le montant annuel moyen de la dépense de chaque Tchèque en produits bio s’est élevé à 314 couronnes (12,20 euros). Selon le ministère, tous ces chiffres en hausse restent encore insuffisants. En 2016 déjà, l’objectif était de parvenir à une part de 3% des produits bio dans la consommation totale.

En 2017, la République tchèque comptait 672 producteurs de produits bio, soit une augmentation interannuelle de 11,4%.