2018, une année record pour les brasseries tchèques

07-06-2019

En 2018, les brasseries tchèques ont produit une quantité record de 21,3 millions d’hectolitres de bière, soit le chiffre le plus important dans l’histoire de l’industrie brassicole du pays.

Photo: Ondřej TomšůPhoto: Ondřej Tomšů Il s’agit d’une augmentation de 4,7% comparé à l’année 2017, marquée, elle, par un recul de la production et de la consommation du breuvage en Tchéquie.

La production record enregistrée en 2018 est notamment due à la hausse des exportations : elles ont connu une croissance interannuelle de 11,8 %. Ce sont les exportations vers la Slovaquie et l’Allemagne qui ont enregistré la plus forte augmentation, respectivement de 14% et de 9%, ainsi que celles vers la Hongrie et la Russie. A tire de comparaison : alors qu’en 2015, les brasseries nationales ont exporté 19% de leur production, en 2018, le volume des exportations a atteint 25%.

Après une baisse enregistrée en 2017 (138 litres par personne), la consommation de bière a augmenté l’an dernier à 141 litres par personne. Il s’agit toutefois du deuxième pire bilan enregistré au cours des dix dernières années.

Par ailleurs, les Tchèques ont de plus en plus tendance à consommer ce breuvage ancestral en canette, délaissant du même coup la bière à la pression servie dans les brasseries locales. En 2018, les canettes ont représenté 11% des ventes. Les Tchèques ont été nettement plus nombreux à consommer la bière à domicile (64%) que dans les bars et restaurants (36%).