Zdeněk Rytíř – départ d’un parolier de légende

20-10-2013

« Le dernier des cowboys est parti » : c’est avec ces mots que certains critiques de musique ont réagi au récent décès de Zdeněk Rytíř, compositeur, chanteur et, surtout, excellent parolier. Il avait 69 ans. Depuis la fin des années 1970, Zdeněk Rytíř a signé des dizaines de chansons pour tous les meilleurs chanteurs ou presque de la musique populaire tchèque. Cette triste nouvelle est l’occasion d’écouter quelques-unes de ses plus belles chansons.

Zdeněk Rytíř, photo: CTZdeněk Rytíř, photo: CT Dans les années 1960, marquées par un certain dégel, le climat dans l’ancienne Tchécoslovaquie était très favorable à l’épanouissement de presque tous les domaines de la vie culturelle. On a alors vu émerger de nombreux groupes de musique, beat, rock, folk. Karkulka, Mefisto, Blue Five ou Golden Kids : tels sont les noms de ceux avec qui Zdeněk Rytíř a collaboré comme guitariste puis comme joueur de divers instruments comme le banjo et l’accordéon, et enfin aussi comme chanteur. Le plus connu de ces groupes était alors Mefisto.

Avec le temps, Zdenek Rytir s’est aussi lancé dans l’écriture de textes de chansons pour devenir un des paroliers tchèques les plus sollicités et les plus reconnus. Sa première inspiration, il l’a d’abord puisée dans la création de Bob Dylan. Ce sont d’ailleurs les chansons de l’auteur et interprète américain qu’il a su merveilleusement traduire en tchèque pour les rendre très populaires auprès des larges couches d’auditeurs du pays. Beaucoup d’admirateurs de Bob Dylan considèrent que les traductions de ses textes par Rytíř peuvent être considérés comme de la même qualité.

Petr Janda, photo: Pejsek10, CC BY 3.0 UnportedPetr Janda, photo: Pejsek10, CC BY 3.0 Unported Toute une pléiade de chanteurs tchèques doivent leurs plus grands succès à la collaboration de Zdeněk Rytíř avec les meilleurs compositeurs du pays. Très remarquée a aussi été la collaboration du parolier avec Olympic, groupe de rock qui a récemment fêté ses cinquante ans d’existence. Le frontman du groupe Petr Janda s’est souvenu dans la presse de Zdeněk Rytíř en affirmant : « Par moments, Rytíř n’avait pas du tout envie d’écrire et prétendait qu’il n’y arrivait pas. Souvent, il fallait attendre jusqu’au dernier moment. Mais à chaque fois, cela valait la peine d’attendre si longtemps. Il n’a jamais fallu lui rendre son texte. ». ‘Bonsoir mademoiselle Paris’ est l’un des fruits de cette abaondante et heureuse collaboration entre Petr Janda et Zdeněk Rytíř.

'Le dernier cowboy', photo: Supraphon'Le dernier cowboy', photo: Supraphon Lors de la dernière étape de son parcours artistique, Zdeněk Rytíř s’est tourné vers la musique folk et country. Sa collaboration avec le groupe Tučňáci lui a valu un énorme succès avec la chanson ‘Le dernier cowboy’ qu’il a interprétée en commun avec Michal Tučný... Et avant de nous quitter, nous vous proposons également les chansons « Kdo vchází do tvých snů má lásko », interprétée par Václav Neckář, « Zvonky štěstí », un duo de Karl Gott et de Darina Rolincová, et la version tchèque de « Hey Jude » par Marta Kubišová. Autant de titres que le public tchèque doit donc à Zdeněk Rytíř...

20-10-2013