Vlastimil Třešňák

28-04-2013

Dans la rubrique musicale de ce dimanche, nous vous proposons de découvrir les chansons et compositions d’une des plus grandes personnalités de la scène folk tchèque, Vlastimil Třešňák.

Photo: Sony Music BontonPhoto: Sony Music Bonton Parmi les albums à relever dans la discographie de Vlastimil Třešňák, celui intitulé Koh-i-Noor, sorti en 1983. Album de l’exil, Koh-i-Noor est le deuxième à sortir alors que Vlastimil Třešňák a quitté la Tchécoslovaquie. En effet, membre de l’association de musiciens folk Safran, Vlastimil Třešňák signe la Charte 77, document réclamant le respect des droits de l’homme, et est très vite interdit de toute activité publique par le régime communiste. Dès lors, s’il chante, ce n’est que dans le cadre de concerts privés dans les appartements des dissidents tchèques.

C’est après des interrogatoires particulièrement musclés menés par la police politique, que Vlastimil Třešňák émigre, en Allemagne d’abord, avant de partir pour la Suède où il vivra jusqu’à la révolution de velours.

Rentré au pays en 1990, Vlastimil Třešňák continue de créer jusqu’à aujourd’hui.

Vlastimil Třešňák, photo: Ben Skála, CC BY 3.0 UnportedVlastimil Třešňák, photo: Ben Skála, CC BY 3.0 Unported Vlastimil Třešňák est un artiste touche-à-tout qui ne se contente pas de composer des musiques et des chansons. Il est aussi peintre et écrivain. Deux de ses romans ont d’ailleurs été publiés en France sous le titre de « On ne parle pas la bouche pleine » et « L’essentiel au sujet de M. Moritz ».

Vlastimil Třešňák continue de donner des concerts à travers toute la République tchèque, et parfois à l’étranger. Il sera à Vienne le 3 mai, au Jazzdock à Prague, le 14 mai. Il sera également présent au festival des îles de Prague, United Islands of Prague le 21 juin prochain.

Plus d’informations sur son site internet : www.tresnak.cz

28-04-2013