Vingt ans, le plus bel âge de la vie pour Divokej Bill?

Le week-end dernier, c’est dans une O2 arena à guichets fermés que le groupe Divokej Bill a célébré avec ses fans son vingtième anniversaire.

Divokej Bill, photo: Tomáš Novák, ČRoDivokej Bill, photo: Tomáš Novák, ČRo Originaire d’Úvaly, tout près de Prague, la formation rock folk fondée par Václav Bláha a déjà à son actif treize albums studio, ainsi qu’un nombre conséquents de clips.

Divokej Bill, ou Bill sauvage en français, a plusieurs tubes dans son répertoire et est connu pour mélanger les styles folk, country, rock et punk.

A ses débuts plus sauvage encore, la musique du groupe s’est légèrement adoucie avec les années.

Le fondateur et auteur de la plupart des titres, Václav Bláha, parle lui-même du style de Divokej Bill comme « entre la country et le big beat ».

On pourrait trouver dans la musique du groupe de l’inspiration locale, notamment chez leurs confrères de Tři Sestry, mais aussi peut-être étrangère, comme chez les Levellers d’outre-Manche, habitués également à ce même mélange de styles.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Divokej Bill ont d’ailleurs eu le privilège de faire la première partie d’une des tournées des Levellers.

Le dernier album de Divokej Bill, intitulé Tsunami, est sorti en 2018, est un opus qu’on pourrait qualifié de récapitulatif, avec une tendance au bilan générationnel (« nous étions des garçons, maintenant on est des hommes, alors bouge-toi mec si tu le peux encore ») mais qui n’est pas encore marqué par la fatigue ou l’épuisement.

Valeur sûre de la scène musicale nationale, Divokej Bill a enchaîné en vingt ans d'existence des centaines de concerts, parfois même 200 par an. Désormais ce n’est plus qu’une cinquantaine de scènes chaque année, mais toujours avec la même énergie à chaque fois.