Věra Bílá: de la gloire à la dèche

10-04-2011

Cette semaine, notre émission sera consacrée à une grande artiste qui traverse une période difficile: Věra Bílá. Née dans une famille de musiciens en 1954, Věra Bílá est devenue dans les années 1990 une des plus grandes stars de la musique tzigane. Repérée par la regrettée Zuzana Navarová, elle s’est produite dans de nombreux pays, avec son groupe Kale.

Věra BíláVěra Bílá Věra Bílá, qui a adopté un fils, a dit un jour que Dieu ne lui avait pas permis d’avoir d’enfant mais avait remplacé ce handicap par un don : sa voix. Sur scène, son imposante silhouette et cette voix incomparable font des concerts de Věra Bílá des prestations uniques en leur genre.

Malgré un talent indéniable, pour Věra Bílá la période actuelle ressemble à une traversée du désert. Criblée de dettes, elle est menacée de se faire expulser de son appartement de Rokycany selon la presse locale, qui souligne que Věra Bílá est une joueuse compulsive, accro aux machines à sous.

Espérons que ce ne soit qu’une mauvaise passe pour Věra Bílá, surnommée un temps la "Ella Fitzgerald de la musique tzigane".