Švihadlo : Jah en pays tchèques

28-07-2013

Après Sto zvířat et Tleskač, on continue dans ce dimanche musical à explorer la vague kingstonnienne qui s’est abattue bien malgré elle sur la République tchèque avec le groupe Švihadlo. Il ne s’agit cette fois-ci point de ska comme pour les deux formations pré-citées mais de reggae, un reggae placé sous la bénédiction de Jah lui-même. Et le mouvement rastafari, avec les sept membres du groupe Švihadlo, peut s’enorgueillir de disposer à Mladá Boleslav de missionnaires parmi les plus fidèles, puisqu’ils célèbrent en 2013 leurs vingt années d’existence et qu’ils ont « le cœur à moitié en Jamaïque ». C’est en tous cas le titre d’une chanson de l’album intitulé Slunce (Le soleil) que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

Švihadlo, photo: Site officiel du groupeŠvihadlo, photo: Site officiel du groupe L’autre moitié, elle est pour la Bohême, la Moravie et un peu aussi pour la Sélassié, enfin la Silésie. Evidemment, Babylone n’est pas en reste et en prend pour son grade. Les textes simultanément en tchèque et en anglais égrènent les thèmes classiques au genre et prônent une vie simple et paisible en harmonie avec la nature et ses semblables. Les politiciens et la guerre sont quant à eux cloués au pilori. Enfin, comment ne pas évoquer la ganja, substance sacrée chez les rastafaris qu’ils utilisent pour élever leur âme. On la retrouve donc dans les chansons de Švihadlo et particulièrement dans Zelený list (La feuille verte en français), véritable morceau-manuel, qui guide les jardiniers en herbe en leur indiquant chaque étape de la culture du cannabis, de la plantation à la récolte sans oublier bien sûr la dégustation.

Si la composition de Švihadlo a évolué au cours des années et des sept albums parus, le message et l’esprit du message sont restés les mêmes. C’est également un groupe de scène qui a écumé dans tous les sens la République tchèque et la Slovaquie portant bien haut les couleurs panafricaines (le rouge, le jaune et le vert). Gageons que cette vie posée et tranquille à la « Relax baby be cool » de Gainsbourg et sous le signe du « pohoda », thème de nombre de chansons du groupe, permettra à Švihadlo (qui signifie Corde à sauter) de représenter fièrement le reggae encore de longues années.

28-07-2013