Sillonner les vagues très funky de -123min.

08-02-2015

Relativement peu nombreux sont les groupes tchèques de musique funk. Cette semaine, nous avons donc le plaisir d’explorer l’univers de « -123min. », soit « -123 minutes » en français, un des groupes les plus importants de la scène musicale tchèque au tournant du nouveau siècle. Même si le groupe n’a été actif que pendant douze ans, sa musique en vaut certainement le détour.

-123min., photo: Wojtekskalski, CC BY 3.0 Unported-123min., photo: Wojtekskalski, CC BY 3.0 Unported Le groupe -123min. a été créé en 1997, après que le bassiste Fredrik Janáček a rejoint le duo composé du batteur Dominik Tůma et du guitariste et chanteur Zdeněk Bína. Si le guitariste et le bassiste resteront la pierre angulaire du groupe, c’est à la batterie que s’opéreront de fréquents changements. C’est tout d’abord avec le batteur Václav Zima que le trio -123min. enregistre son premier album en 1999 intitulé Shooba Dooba. Un an plus tard, Zima est remplacé par Emil Valach, qui y restera jusqu’en 2002. C’est dans cette composition que le groupe enregistre ses albums suivants : Try en 2001 et Home ? en 2002. Le groupe -123min. mélange alors plusieurs genres musicaux, du jazz au blues en passant par la funk et les musiques du monde.

Le groupe -123min. s’est fait connaître principalement au début de sa carrière à travers de nombreux concerts complétés de spectacles improvisés. Deux ans seulement après la création du groupe, -123min. remporte le prix « Anděl », l’équivalent des Victoires de la musique en France, dans la catégorie révélation de l’année 1999.

De 2003 jusqu’au printemps 2008, c’est Martin Vajgl qui investit la place du batteur. Deux albums verront alors le jour : XL Live en 2004 et Mom en 2005. Pour fêter ses dix ans d’existence, -123min. donne alors, entre 2006 et 2007, 86 concerts en République tchèque, Slovaquie et Pologne. Et à l’occasion du festival Thanks Jimi ’07, qui s’est déroulé dans la ville de Wroclaw, le groupe fait son entrée dans le Livre Guinness des records en faisant partie des 1 881 guitaristes qui interprétèrent ensemble sur scène la chanson Hey Joe, de Jimi Hendrix.

Photo: Indieas Scope RecordsPhoto: Indieas Scope Records D’avril 2008 à décembre 2009, Miloš Dovřáček devient alors le dernier batteur du groupe. Et c’est en 2009 que sort un des meilleurs albums du groupe -123min., un album qui sera également le dernier : Dream – Rêve. Précisons également qu’un mois avant la séparation du groupe en 2009, -123min. s’est présenté en concert aux côtés de la Philharmonie de Prague (PKF). Le chanteur et multiinstrumentiste Zdeněk Bína a sorti, quant à lui, son album solo Bird en novembre dernier.

08-02-2015