Rossignols tchèques 2015 : Karel Gott sur le toit du monde de la chanson tchèque

13-12-2015

Le 28 novembre dernier, les artistes tchèques les plus populaires de la scène musicale ont été récompensés des prix des Rossignols tchèques - Český slavík. Même si ces victoires sont critiquées par certains, du fait d’une participation à la votation qui n’inclut peut-être pas tous les Tchèquesil n’en reste pas moins que ces artistes méritent sans aucun doute leur place de choix sur la scène musicale. Quoi qu’il en soit, l’artiste le plus populaire de toute cette compétition est bel et bien resté l’éternel Karel Gott, ce trésor de la musique nationale et même internationale.

Karel Gott demeure le chouchou du public pour la quarantième fois consécutive !

Karel Gott, photo: Facebook de Karel GottKarel Gott, photo: Facebook de Karel Gott Les prix des Rossignols tchèques ont vu le jour en 1962. Dans un pays sous emprise communiste, les artistes tchécoslovaques ont pu parfois exprimer leurs désaccords, et si certains d’entre eux, telle que Marta Kubišová, se sont fait évincer par les pouvoirs publics de la scène musicale, d’autres ont poursuivi leur chemin. C’est tout d’abord le magazine Mladý svět qui a introduit cette tradition du vote des artistes les plus populaires du pays, et qui a fait place par la suite aux technologies modernes comme les SMS que nous connaissons à l’heure actuelle. Si ces notations ont fait couler beaucoup d’encre quant à la fiabilité des résultats, du fait d’un nombre assez faible de votants par rapport aux habitants de tout le pays, il n’en reste pas moins que le chanteur le plus populaire de cette année 2015, reste pour la quarantième fois Karel Gott, ce dieu de la voix qui n’a pas vraiment envie et même pas besoin de cacher son talent. Car, oui les Tchèques aiment leur Karel Gott.

C’est dans une salle comble et devant un public debout, que Karel Gott s’est fait ovationner lors de la remise de son quarantième Rossignol en tant que meilleur chanteur, ainsi qu’en tant qu’artiste le plus plébiscité par les votants avec plus de 60 000 voix.

Malgré le fait qu’il aurait dû rester en convalescence selon ses médecins au vu de sa maladie, Karel Gott a préféré rester parmi les siens, parmi le public qu’il adore, et qui l’adore, en étant lui-même, modeste et blagueur.

Le public conquis lui a rendu hommage, non seulement en tant qu’artiste émérite mais aussi en tant qu’artiste qui partage son plaisir avec d’autres chanteurs, comme Lucie Bílá, elle aussi sacrée pour la dix-huitième fois, lors de cette cérémonie, en tant que chanteuse la plus populaire de la scène.

Lucie Bílá, la reine des intonations

Lucie Bílá, photo: Petr Novák, CC BY-SA 2.5 GenericLucie Bílá, photo: Petr Novák, CC BY-SA 2.5 Generic La chanteuse Lucie Bílá est depuis plus de vingt ans un caméléon de la chanson tchèque. Passé par le métal avec le groupe Arakain, et par des rôles inoubliables dans les comédies musicales, telles que Les Misérables, Krysař (Preneur de rats) ou Dracula, Lucie Bílá ne cesse de prouver son talent indéniable. C’est précisément une chanson tirée de cette dernière comédie musicale, datant de 1995, que nous écoutons et qui s’intitule « Jsi můj pán » - « Tu es mon maître ». Elle est suivie du morceau « Tygřice » - « Tigresse », morceau qui l’a transportée au début de sa carrière dans l’univers très métal du groupe Arakain.

Kabát, le groupe qui continue d’apprivoiser des milliers de Tchèques en concert

Kabát, photo: Filip Jandourek, ČRoKabát, photo: Filip Jandourek, ČRo Mais alors pourquoi ne pas poursuivre dans cet univers musical très heavy, très hard, que les Tchèques semblent appréciés. Car « LE » groupe que les Tchèques désirent toujours davantage, et qui a donc gagné la première place des Rossignols cette année, est le groupe Kabát – Le Manteau en français, créé en 1983. Mais, ne prêtez pas chers amis, un sens particulier à cette traduction, car le leader très charismatique du groupe, Josef Vojtek, est de ceux qui quittent bien vite leur manteau.

 « La Découverte de l’année » portée à la lumière par les internautes

Photo: Universal MusicPhoto: Universal Music La découverte de l’année des Rossignols, portée à la lumière par les internautes, semble être le groupe Slza – La Larme. Ce duo de jeunes Tchèques paraît avoir conquis le cœur de jeunes adolescentes et adolescents (avec près de huit millions de vues sur internet). Mais sans vouloir porter de jugement, leur musique frôle toutefois un certain Do-Ré-Mi digital. Néanmoins, nous voulons vous présenter une de leurs chansons les plus récentes, qui ne s’avère pas si mauvaise que cela : « Katarze » – « Catharsis ».

Le groupe slovaque No Name n’est pas oublié « Au-delà des frontières »

No Name, photo: Site officiel du groupe No NameNo Name, photo: Site officiel du groupe No Name Quant à la récompense du meilleur artiste « Par dessus les frontières », le groupe No Name, créé en 1996, a été récompensé du prix du Rossignol pour la huitième fois déjà, marquant ainsi un lien très proche qui se maintient avec la langue slovaque. Alors terminons cette émission musicale avec nos frères slovaques, No Name et leur chanson « Lekna ».

13-12-2015